“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Metropolis sublimé par le grand Philharmonique

Mis à jour le 10/06/2016 à 05:14 Publié le 10/06/2016 à 05:14
Le ciné-concert est un hommage au 40e anniversaire de la mort de Fritz Lang.	
	(©OPMC/ Marco Borgreve)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Metropolis sublimé par le grand Philharmonique

Moment divin, demain à l'opéra de Monte-Carlo, où la projection du chef d'œuvre de Fritz Lang sera accompagnée d'un orchestre dirigé par Gioele Mugliado. Audacieuse synchronisation

Quelque chose de beau, de grand, de rare se prépare, demain soir à l'opéra.

Sur un écran sera projeté le film muet mythique, historique, Metropolis de Fritz Lang.

Tapi dans l'ombre au-dessous de l'écran le grand Philharmonique de Monte­Carlo jouera la musique que le compositeur allemand Gottfried Huppertz écrivit pour accompagner ce film.

L'exercice est périlleux pour les musiciens : il consiste à jouer dans l'ombre, à la seule lumière des pupitres éclairés, une partition symphonique en la synchronisant avec le déroulement des images sur l'écran.

40e anniversaire de la mort de Fritz Lang

Le responsable de cette synchronisation sera le jeune chef d'orchestre italien Gioele Mugliado, qui a déjà réussi la même expérience à Skopje, en Macédoine, avec ce même film Metropolis.

Doit­on rappeler que Metropolis, réalisé en 1927, est un film de science-fiction racontant l'histoire d'une mégapole divisée en une ville haute et une ville basse, les familles riches et dirigeantes vivant dans la première, les travailleurs dans la seconde. On célèbre cette année le quarantième anniversaire de la mort de Fritz Lang, ce géant autrichien de l'histoire du cinéma qui perdit un œil pendant la Première guerre mondiale.

Cela ne l'a pas empêché de faire carrière par la suite et de faire passer des messages forts au travers de l'écran.

Belle union, demain soir, du symphonique et du cinématographique !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.