Rubriques




Se connecter à

Menton basket veut poursuivre sa série

Les Mentonnais « sont dans les clous », comme le rappelle Philippe Agostini, l'entraîneur du MBC.

L.BOXITT Publié le 09/03/2018 à 05:14, mis à jour le 09/03/2018 à 05:14
Bouné aura du travail sous les panneaux.
Bouné aura du travail sous les panneaux. L.B.

Les Mentonnais « sont dans les clous », comme le rappelle Philippe Agostini, l'entraîneur du MBC. L'équipe est pour le moment sur le podium, objectif de début de saison. Au rayon des satisfactions, le MBC possède la meilleure défense de la poule.

 

« On sait qu'on peut s'appuyer là dessus et on en est très fiers », ajoute le technicien. Demain à un horaire exceptionnel, Menton accueillera La Ravoire-Challes (18 h) et tentera de conserver sa troisième place et son invincibilité à domicile. « On est dans une bonne phase depuis le mois de janvier, on a su durcir notre défense et les retours de Mosca et Ndiaye, deux éléments qui nous manquaient, ont permis d'accrocher cette troisième place. La Ravoire-Challes est une équipe qui est restée en tête les trois-quarts du championnat. C'est une formation adroite, expérimentée et atypique car on ne sait pas toujours qui fait quoi ».

Le MBC s'était d'ailleurs imposé à l'aller (61-75), mais Agostini n'oublie pas que leur meilleur joueur s'était blessé en cours de match. « On veut terminer le championnat sur le podium », clame haut et fort le coach du MBC qui devra trouver les solutions pour contenir la deuxième meilleure attaque du championnat. Une belle opposition de styles en perspective.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.