“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Médaille d'or et élu meilleur boxeur

Mis à jour le 23/11/2017 à 05:18 Publié le 23/11/2017 à 05:18
Hugo Micallef décroche l'or en Slovénie.	(DR)

Médaille d'or et élu meilleur boxeur

Hugo Micallef (67 combats 56 victoires) était dernièrement en Slovénie où il s'est confronté aux meilleurs boxeurs des pays de l'Est.

Hugo Micallef (67 combats 56 victoires) était dernièrement en Slovénie où il s'est confronté aux meilleurs boxeurs des pays de l'Est. Sur place, le Monégasque a accepté de boxer dans la catégorie de poids supérieur à la sienne, celle des super-légers n'étant pas représentée.

En dépit de ce risque évident, Hugo Micallef va battre ses concurrents. Il ira en finale contre un solide Croate de 29 ans (158 combats, champion de Croatie, membre de l'équipe nationale et plusieurs fois sélectionné aux championnats d'Europe et du monde) et va le battre sur l'ensemble du combat en remportant les trois rounds.

Médaille d'or et, cerise sur le gâteau, le Monégasque est élu meilleur boxeur du tournoi.

Pour rappel, Hugo à déjà battu plusieurs champions de France, celui du Kazakstan, de Bulgarie d'Allemagne et de Belgique. Il a aussi battu le champion d'Europe en titre lors d'un tournoi international où il a décroché la médaille d'or et sera sélectionné pour les championnats du monde. Il battra ses adversaires en 32e et 16e et va perdre les 8e avec un point de retard.

À 18 ans, Hugo Micallef se hisse parmi les 16 meilleurs boxeurs au monde de sa catégorie.

À peine revenu de Slovenie, il est reparti en Finlande pour un autre tournoi.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct