“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Mazarine entre en campagne

Mis à jour le 29/11/2018 à 05:14 Publié le 29/11/2018 à 05:14
Une campagne pour rire... 	(DR)

Mazarine entre en campagne

Nathalie Masséglia, comédienne breilloise a revêtu son costume de Mazarine pour une série de trois représentations au théâtre de la Semeuse à Nice.

Nathalie Masséglia, comédienne breilloise a revêtu son costume de Mazarine pour une série de trois représentations au théâtre de la Semeuse à Nice. Mazarine est à Breil ce que Gandolfi et Marius sont à Pagnol et Marseille, le Poulbot à Paris ou Bécassine à la Bretagne : une institution.

Dans ce one-woman-show qu'elle a écrit, la comédienne ne se contente pas d'emplir l'espace, elle le phagocyte, le vampirise de sa verve et de sa gestuelle. Rien n'y résiste, scène, escaliers, strapontins et spectateurs, tout sert son jeu. Son corps devient carte de France, où le foie est à Lyon, le bout de son bras droit tendu vers Brest et Breil-sur-Roya est au creux de l'aine « sous l'élastique ! ». Ce spectacle qu'elle a écrit, mis en scène par Michael Allibert et Olivier Debos et qui laisse la part belle à l'improvisation révèle, au travers du personnage de Mazarine - dont on se réjouit qu'il possède un « za » en son milieu - la parole et les promesses faciles de nos dirigeants : « les randonneurs sans bagages qui traversent nos frontières, débarrassons-nous en tout comme il faut se débarrasser des chiens qui salissent nos trottoirs ! ». Mazarine a toutes les réponses pour résoudre les crises… de rires.

La dernière de Mazarine ?

Si Mazarine s'octroie une pause dans la campagne en solo, Nathalie la comédienne ne chôme pas et son personnage fétiche se fera le leader de visites guidées décalées les samedi 1er et dimanche 2 décembre à Fayence, ainsi que le jeudi 6 décembre à Gattières.

« En ce qui concerne Mazarine, ce n'est peut-être pas sa dernière », déclare la comédienne avant de rajouter : « Si les politiques n'arrêtent pas d'être plus cons que le personnage ». Il ne faut en tout cas pas désespérer… les Européennes approchent !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.