“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Mathias Raymond, jamais deux sans trois

Mis à jour le 16/10/2018 à 05:10 Publié le 16/10/2018 à 05:10
Mathias Raymond (chef de mission) aux côtés du prince Albert II.

Mathias Raymond, jamais deux sans trois

Cet olympien (deux participations en 2008 et 2012) est passé de l'autre côté de la barrière pour devenir le chef de mission de la délégation monégasque à Buenos Aires

Sa carrure imposante (1,90 m) et son physique toujours affûté trahissent l'athlète qui sommeille toujours en lui.

Âgé de 32 ans, le Monégasque Mathias Raymond a pris part à deux Jeux olympiques d'été en aviron (skiff). Pékin tout d'abord (2 008), « des moments merveilleux, mes premiers Jeux et j'ai eu l'honneur d'être le porte-drapeau ».

Quatre ans plus tard, il enchaîne avec Londres (2 012), toujours en aviron. Son parcours l'oriente ensuite à côtoyer le monde de la diplomatie - en tant que fonctionnaire - avant de se retrouver, depuis quelques années, au Comité olympique monégasque, comme attaché.

Déjà chef de mission aux Jeux méditerranéens de Tarragone en juin dernier (« un petit avant-goût »), le voilà sur le devant de la scène pour ces JOJ, en tant que chef de mission de la délégation « rouge et blanche » de ces 3e Jeux olympiques de la jeunesse d'été.

« Même lorsque j'étais athlète, je n'avais jamais imaginé...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct