“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Masterclass de natation à la piscine

Mis à jour le 27/02/2016 à 05:11 Publié le 27/02/2016 à 05:11
Au bord du bassin, l'heure des conseils pour appréhender les techniques de nage.
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Masterclass de natation à la piscine

C'est dans un élément qu'elle affectionne particulièrement, l'eau, que s'est poursuivie la rencontre hier matin avec les jeunes Sud-Africains.

C'est dans un élément qu'elle affectionne particulièrement, l'eau, que s'est poursuivie la rencontre hier matin avec les jeunes Sud-Africains. Dans la piscine du collège, la princesse Charlène a offert une masterclass de natation aux jeunes enfants de Cape Town.

En tenue de sport, l'œil sur le bassin, la princesse n'a pas été avare de conseils.

Mimant les gestes avec les bras, filmant les performances avec son téléphone, tendant les serviettes aux enfants sortant du bain.

Dans la piscine, la princesse pouvait compter sur l'aide précieuse de son amie, la nageuse sud-africaine Lizette Botha, qui gère à Pretoria le centre Kiddies Aqua. Un espace où les enfants à partir de six mois apprennent à évoluer dans l'eau.

En août dernier, la princesse Charlène lui avait confié le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella pour un cours.

« Plus jeunes ils sont, meilleur est l'enseignement. Principalement pour appréhender la nage et apprendre à respirer dans l'eau », explique celle dont les centres dispensent chaque année 60 000 cours de natation.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.