“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Marcel Firpo, poète des traditions mentonnaises

Mis à jour le 29/12/2018 à 05:01 Publié le 29/12/2018 à 05:01
Pierre Massena qualifie Marcel Firpo de « restaurateur des lettres mentonnaises ».	(DR)

Marcel Firpo, poète des traditions mentonnaises

Retrouvez, comme chaque samedi, la rubrique d'art et d'histoire du pays Mentonnais. Retour sur Marcel Firpo à l'occasion du 140e anniversaire de sa naissance

Marcel Firpo est né à Menton en 1878 dans une famille de maçons, installée dans la commune depuis 1806. Ses études lui permettent de développer son goût naturel pour la littérature. Pour ne pas laisser mourir le parler de Menton, Marcel Firpo décide d'écrire les textes de chansons en mentounasc car, dit-il, « la chanson mentonnaise c'est le cœur frémissant de Menton ».

L'œuvre de Firpo embrasse ainsi plus d'un demi-siècle et reste étroitement liée à la floraison littéraire et dialectale encouragée en Ligurie Intémélienne par E. Azaretti et F. Rostan, en pays niçois par J. Giordan, L. Genari, F. Gag et à Monaco par Louis Notari, que Firpo aime comme un maître et comme un père.

À la tête du Comité des Traditions Mentonnaises et de sa troupe...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct