“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Marc Monnet récompensé par l'Académie Charles Cros

Mis à jour le 24/11/2017 à 05:23 Publié le 24/11/2017 à 05:23

Marc Monnet récompensé par l'Académie Charles Cros

L'Académie Charles Cros, la plus célèbre académie du disque en France, qui existe depuis 1947, vient de publier son palmarès pour l'année 2017.

L'Académie Charles Cros, la plus célèbre académie du disque en France, qui existe depuis 1947, vient de publier son palmarès pour l'année 2017. Un palmarès d'autant plus important qu'il s'agit de celui de son soixante-dixième anniversaire.

Différentes catégories sont retenues par cette académie. Dans celle de la « Musique contemporaine », c'est le compositeur Marc Monnet qui l'a emporté pour son disque Œuvres orchestrales enregistré avec l'Orchestre symphonique de Baden-Baden et le violoniste Tedi Papavrami sous la direction de François-Xavier Roth, et avec l'Orchestre philharmonique de Liège et le violoncelliste Marc Coppey sous la direction de Christian Arming.

Il n'est pas besoin de rappeler que Marc Monnet est, depuis 2002, le directeur artistique du Printemps des arts de Monaco. Ses concertos avaient été entendus il y a quelques années au cours de cette manifestation et appréciés pour leur originalité, inventivité, modernité, humour, musicalité. Le disque est édité par le label du « Printemps des arts ».

Le Printemps des arts aura lieu cette saison du 16 mars au 29 avril 2018. La récompense attribuée à son directeur ne peut que rejaillir sur le prestige de cette manifestation.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.