“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Marc Krettly sacré champion du monde Les Russes au sommet des premières régates d'automne

Mis à jour le 13/10/2016 à 05:03 Publié le 13/10/2016 à 05:03
Hélène Clapier avec l'entraîneur de la délégation monégasque, Jean Canestrier (à gauche), et Marc Krettly, nouveau champion du Monde en titre.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Marc Krettly sacré champion du monde Les Russes au sommet des premières régates d'automne

Trois jours de régate et 8 manches disputées dans toutes les conditions.

Trois jours de régate et 8 manches disputées dans toutes les conditions. Le premier acte des Monaco Sportsboat Winter Series a répondu aux attentes des Melges 20 venus en Principauté. La flotte, composée de treize équipages de cinq nationalités, dont quatre membres du Yacht-club de Monaco, a ouvert le bal de cette quatrième édition ce week-end.

Le russe Alexandr Ezhkov (Pirogovo Sailing) remporte la régate, ainsi que 7 des 8 manches, devant Alexander Novoselov (Victor). Fort de son expérience dans le circuit Melges 20 mais aussi en RC44, Vladimir Prozikhin (Nika) du Yacht-club de Monaco termine 3e. « On ne s'attendait pas à décrocher le podium mais on a tout donné dans la dernière journée et ça a payé », analyse le skipper.

Valentin Zavadnikov (Synergy), à l'initiative de ces compétitions dédiées aux monotypes, repart 6e. Orel Kalomeni (Arcora), également membre du Y.C.M., pointe à la 12e place devant Anatoly Karachinsky (Path), 13e. Prochain rendez-vous, du 11 au 13 novembre prochain, pour le deuxième acte de la classe, avec l'entrée en lice des J/70.

Domination de Sukhotin

En parallèle des Monaco Sportsboat Winter Series, la finale du championnat international Smeralda 888 (monotypes de 8,88 mètres) s'est déroulée ce week-end sur le plan d'eau monégasque. Une finale avec un podium 100 % local, puisque la victoire revient à Timofey Sukhotin (Beda). Roberto Tamburelli (Forrest Gump) et Adalberto Miani (Botta Dritta), complètent le podium de cette ultime étape en terminant 2e et 3e.

À l'issue des 8 étapes courues cette saison, avec des escales à Porto Cervo, Sanremo, Calvi et Saint-Tropez, c'est Timofey Sukhotin (Beda) qui remporte le championnat devant Adalberto Miani (Botta Dritta), le doyen de la flotte. Roberto Tamburelli (Forrest Gump), détenteur du titre se contente d'une troisième place, preuve de l'homogénéité de niveau entre les 13 équipages du circuit méditerranéen.

Les haltérophiles de l'AS Monaco ont hissé haut les couleurs de la Principauté au cours des championnats du monde Masters qui viennent de se dérouler à Heinsheim, en Allemagne, et qui regroupaient près d'un millier de participants.

Le premier à rentrer en lice était Marc Krettly qui ne partait pas favori face à deux redoutables athlètes - un Bulgare et un Polonais - dont les performances récentes ne laissaient que peu d'espoir quant à l'issue du résultat. C'était sans compter sur la stratégie très fine élaborée par l'entraîneur, Jean Canestrier, et sur la grande expérience de Marc Krettly, avec son remarquable sens tactique.

Après une rude bataille, il décrochait le titre de champion du monde grâce à une infime différence de seulement 1 kg avec ses adversaires. Il remporte l'épreuve avec un total olympique de 201 kg, ce qui constitue un nouveau record de France, avec 90 kg à l'arraché, nouveau record de France également, et 111 kg à l'épaulé-jeté, troisième record de France à mettre à son actif, c'est ce qui s'appelle un carton plein !

Clapier, la médaille du mérite

Le lendemain, c'était au tour d'Hélène Clapier de tirer, dans une catégorie féminine particulièrement difficile car il n'y a pas de limite de poids de corps, et de lutter contre des adversaires dont le poids de corps dépassait allègrement 25 kg par rapport au sien. La lutte était disproportionnée et Hélène avait le grand mérite de ne rien lâcher et de terminer à une superbe troisième place. Cette médaille de bronze est un bel encouragement pour cette athlète qui n'a pas ménagé ses efforts pour arriver à ce résultat et qui, avec 121 kg au total olympique, bat son record personnel, de même qu'avec 71 kg à l'épaulé-jeté elle améliore largement son record personnel. Ces deux superbes performances viennent magnifiquement clôturer une saison menée tambour battant par les pensionnaires de la section présidée par Daniel Realini.

Hélène monte sur la troisième marche du podium et améliore largement son record personnel.
Hélène monte sur la troisième marche du podium et améliore largement son record personnel. DR

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.