“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Manuel Dias expose Azulejos au Centre culturel Prince Jacques

Mis à jour le 26/07/2019 à 10:19 Publié le 26/07/2019 à 10:19
Remise de médaille à l’artiste Manuel Dias par le maire Gérard Spinelli, en présence de l’élue déléguée à la Culture, Patricia Veneziano.

Remise de médaille à l’artiste Manuel Dias par le maire Gérard Spinelli, en présence de l’élue déléguée à la Culture, Patricia Veneziano. S.I.

Manuel Dias expose Azulejos au Centre culturel Prince Jacques

Au Portugal ou en Espagne, un azulejo désigne un carreau ou un ensemble de carreaux de faïence décorés.

Au Portugal ou en Espagne, un azulejo désigne un carreau ou un ensemble de carreaux de faïence décorés. Ornés de motifs géométriques ou de représentations figuratives, de couleurs à dominante bleue, ils décorent l’intérieur de bâtiments ou revêtent l’extérieur des façades, et constituent un véritable patrimoine.

Développé en Andalousie au XVe siècle, cet art connaît son apogée au XVIIIe siècle au Portugal. Nourri et inspiré de cet art depuis son enfance, l’artiste peintre Manuel Dias, né à Porto, le décline dans sa peinture (à l’huile sur toile), moderne et abstraite, une mosaïque de pièces peintes ou en collage dans des nuances de bleu... vibrantes. Ses œuvres sont visibles au Centre culturel Prince-Jacques jusqu’au 28 septembre.

Portraits, paysages surréalistes, monuments connus, représentations abstraites, ses œuvres sont variées et singulières : La Gare de San Bento, la Bibliothèque Nationale, La forêt bleue, Le bateau, Mozart...

Il peint sans relâche

Doté d’une grande sensibilité, Manuel Dias s’exerce dès l’adolescence au dessin et à la peinture. Au fil des années, cette activité en dilettante s’amplifie, lui fait découvrir sa capacité à retranscrire des images et des sensations sur une toile où, déjà, un style s’impose.

À Lisbonne, il fréquente les Fondations « Ricardo Espirito Santo » et « Calouste Gulbenkian », qui sont pour lui, une révélation et une source d’inspiration.

En 2004, Manuel Dias part pour la Côte azuréenne et pose sa palette de peinture sous le ciel de Menton, ce bleu méditerranéen qui, assure-t-il, reflète des lumières, différemment du bleu de son Portugal, côté Atlantique. Il peint sans relâche et expose dès que l’occasion se présente. En 2018, à Roquebrune village, il sera accueilli pour exposer en solo à quatre reprises. Il participe également à des expositions collectives ou en solo à Cannes, Saint-Tropez, Monaco, et autres villes côtières. Exposée en janvier à la bibliothèque « L’Odyssée » de Menton, la série « Azujelos » arrive à Beausoleil, complétée par de nouvelles œuvres.

Technique de collage pour sa série La Valise.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.