“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Manfredi perd le soutien du Rassemblement national

Mis à jour le 26/01/2020 à 10:03 Publié le 26/01/2020 à 10:03
Stéphane Manfredi (sans étiquette) avait reçu le soutien du parti de Marine Le Pen pour les municipales à Beausoleil.

Stéphane Manfredi (sans étiquette) avait reçu le soutien du parti de Marine Le Pen pour les municipales à Beausoleil. J-F.-O.

Manfredi perd le soutien du Rassemblement national

Le parrainage politique aura été éphémère.

Le parrainage politique aura été éphémère. À peine un mois. Par une missive datée du 20 décembre dernier, la commission nationale d’investiture (CNI) du Rassemblement National officialisait son soutien - sans qu’il soit question d’étiquette - à Stéphane Manfredi, candidat aux municipales de Beausoleil. Rétropédalage le 13 janvier dans les locaux de Nanterre.

« Par décision de la CNI, le Rassemblement National décide de retirer le soutien à Monsieur Stéphane Manfredi, candidat sur la commune de Beausoleil. Il ne pourra plus se prévaloir d’utiliser le soutien du Rassemblement National », a communiqué, ce vendredi, la fédération Rassemblement National 06. Sans plus d’explications.

« Décision souveraine de la CNI »

Une décision que nous avons, semble-t-il, apprise au principal intéressé. « Je ne suis absolument pas au courant. Je n’ai reçu ni mail, ni courrier officiel. J’aurais aimé qu’on me le notifie avant d’en parler à la presse, réagit Stéphane Manfredi. Lionel Tivoli [délégué départemental RN06, ndlr] m’a appelé pour me demander si c’était moi qui avais demandé à ne plus avoir ce soutien. Je lui ai répondu que non. Il m’a dit qu’il se renseignait mais il n’est jamais revenu vers moi. » Doit-on y voir là une réaction de la CNI du parti lepéniste aux accusations de harcèlement moral et d’agression sexuelle visant l’ancien attaché contractuel en charge du service du protocole à Beausoleil [lire notre édition du 9 janvier] ? Lionel Tivoli botte en touche : « C’est une décision souveraine de la CNI, à laquelle je n’ai pas assisté. Je ne souhaite rien ajouter. »

« Rien n’a été caché »

Stéphane Manfredi, lui, ne voit aucune corrélation entre le retrait de ce soutien et lesdites accusations. « Quand j’ai rencontré les responsables départementaux du RN, on a parlé de toutes ces affaires ouvertement. Devant témoins. Rien n’a été caché. Il n’y a pas d’affaires qui puissent empêcher un soutien, il n’y a pas de poursuites judiciaires. La suspension [pour un an, ndlr] de la mairie n’existe pas car j’ai démissionné. » Dans l’après-midi, Stéphane Manfredi s’est fendu d’un communiqué où il ajoute : « Je ne partirai pas dans des conjonctures sur le thème ‘‘A qui profite ce retrait ?’’ ou ‘‘Qui est intervenu auprès des instances nationales du RN pour demander ce retrait ?’’. Non. C’est inutile. Je laisse les petits magouilleurs se réjouir de leur coup bas. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.