“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Madeleine Zepter, chevalier des Arts et des Lettres

Mis à jour le 23/06/2019 à 10:01 Publié le 23/06/2019 à 10:01
La mécène (en robe rose) a reçu sa décoration des mains de l’ambassadrice de France à Monaco, Marine de Carné-Trecesson.	(DR)

Madeleine Zepter, chevalier des Arts et des Lettres

C’est à une mécène des arts et de la culture, que l’ambassadrice de France à Monaco a rendu hommage lundi soir.

C’est à une mécène des arts et de la culture, que l’ambassadrice de France à Monaco a rendu hommage lundi soir. En distinguant Madeleine Zepter en qualité de chevalier dans l’ordre français des Arts et des Lettres. Une décoration « qui salue la générosité et l’humanité d’une figure active de la culture en France, à Monaco et en Europe », a souligné Marine de Carné-Trecesson en épinglant la barrette tricolore à la récipiendaire.

« Il faut soutenir tous les domaines de création »

Avec son époux Philip, Madeleine Zepter a développé sa fortune dans le domaine de l’industrie. Le couple serbe est en fait expert dans le domaine des arts de la table et de la haute technologie culinaire. Un géant présent aujourd’hui dans une cinquantaine de pays et regroupant 100 000 salariés. Les Zepter, établis à Monaco depuis plusieurs années, sont aussi fidèles sponsors de manifestations en Principauté, au premier rang desquels le Grand Prix automobile.

Mais au rang de ses engagements philanthropiques, c’est sur la culture que Madeleine Zepter porte sa préférence. « Telles les muses, vous vous passionnez pour tous les arts », souligne l’ambassadrice de France à Monaco. En effet, Madeleine Zepter a créé un prix littéraire européen en 2003. Elle a aussi, via sa maison d’édition, fait traduire des auteurs français anciens et contemporains. Mais également fait construire un opéra, le Madlenianum, et un musée à Belgrade. Et gère une fondation qui attribue des bourses à de jeunes talents.

Très émue au moment de recevoir sa distinction, Madeleine Zepter s’est souvenue que son père était un amoureux de la culture française. Une hérédité qui a guidé son engagement. « La culture n’est pas une échappatoire pour nantis mais l’essence de la vie. Aujourd’hui, l’art et la culture sont fragiles, il faut soutenir tous les domaines de création, ils sont les reflets du caractère d’un homme et d’une nation et lui permettent de construire sur son passé enraciné, un avenir meilleur et pacifique. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.