“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Madame la directrice

Mis à jour le 04/09/2018 à 05:11 Publié le 04/09/2018 à 05:11
Ingrid Francoia fait sa première rentrée de directrice.

Ingrid Francoia fait sa première rentrée de directrice. L.M.

Madame la directrice

Elle s'est postée à l'entrée de l'école.

Elle s'est postée à l'entrée de l'école. C'est elle qui tenait la porte aux enfants impatients de rejoindre leurs copains. Ingrid Francoia, qui enseigne depuis trois ans à l'école de Tenao, fait sa toute première rentrée de directrice : « C'est un gros défi. Je suis contente parce que j'espère avoir la possibilité de régler certaines tensions entre les parents et l'équipe éducative. Inviter les parents lors d'une fête de la science, ou leur proposer de nous aider à diriger un atelier, ça peut réconcilier tout le monde. »

Car c'est précisément le rôle de la direction, d'après Jean-Marc Messina : « C'est le premier interlocuteur des parents. C'est un pivot très important. »

Dans cette école située à la frontière de Monaco, les disparités sociales sont très visibles, des vêtements aux cartables. Malgré tout, la rentrée s'est passée sans incident. Très peu de larmes, beaucoup d'éclats de rire. « Depuis quelques années, les rentrées ont vraiment gagné en sérénité », constate Gérard Spinelli, le maire de la ville. Il semble très satisfait de la nomination d'Ingrid Francoia : « C'est une enseignante très estimée de ses collègues. Elle est très motivée, elle en veut .»

La jeune directrice de 33 ans a mis en place un programme magique dans la classe CM1/CM2 : « Cette année, nous allons travailler autour d'Harry Potter. C'est un thème très fédérateur, et on espère que ça leur donnera envie de lire. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct