“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Union des syndicats de Monaco appelle à la grève ce jeudi

Mis à jour le 05/06/2019 à 09:51 Publié le 05/06/2019 à 09:51
Ils étaient 600 en février dernier, à manifester pour témoigner leur mécontentement aux autorités. Sur les panneaux, on pouvait lire « Non au mépris », « Les patrons vous prennent pour des mouchoirs jetables », « Stop aux inégalités ».

Ils étaient 600 en février dernier, à manifester pour témoigner leur mécontentement aux autorités. Sur les panneaux, on pouvait lire « Non au mépris », « Les patrons vous prennent pour des mouchoirs jetables », « Stop aux inégalités ». Photo Cyril Dodergny

L'Union des syndicats de Monaco appelle à la grève ce jeudi

L’Union des syndicats de Monaco avait prévenu le 7 février dernier, lors de la précédente mobilisation interprofessionnelle : "ça ne fait que commencer !" Parole tenue : ce jeudi 6 juin, ils appellent à une nouvelle mobilisation générale.

L’Union des syndicats de Monaco avait prévenu le 7 février dernier, lors de la précédente mobilisation interprofessionnelle : "ça ne fait que commencer !"
Parole tenue : ce jeudi 6 juin, ils appellent à une nouvelle mobilisation générale.
Une grève annoncée sur Facebook par un direct vidéo de Christophe Glasser, secrétaire général, et des vidéos façon bande-annonce des principaux meneurs syndicaux de l’USM, dont Olivier Cardot, secrétaire général adjoint, expliquant les motivations.
Pour Olivier Cardot, "les revendications principales sont un meilleur salaire, et une protection sociale à la hauteur pour les retraités".
Un arrière-goût de déjà-vu ? C’est normal. Ce sont les mêmes que lors des dernières manifestations, et auxquelles le gouvernement n’accède pas. "Face à la politique gouvernementale teintée de mépris, nous devons agir" conclut-il.
Salaire minimum interprofessionnel monégasque à 2 250 € brut, maintien des retraités non-résidents à la CCSS, sécurisation du CDI, stricte limitation du travail de nuit et le dimanche… autant de revendications pour lesquels le rendez-vous est donné :
- Au CHPG, devant la tour de maternité à 13 h 30
- À Fontvieille, devant le stade Louis-II à 14 h
- À Monte-Carlo, à l’Église St-Charles à 13 h 30,
- Pour l’Union des retraités, place d’Armes à 14 h 30.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.