Rubriques




Se connecter à

Luchini ouvre le bal au théâtre Princesse-Grace

Demain (15 h), le comédien joue Poésie ? en ouverture de la saison du TPG. Flamboyant, charmeur, il évoque ses doutes, son parcours, son père et la politique. Passionné et passionnant

Propos recueillis par lionel paoli lpaoli@nicematin.fr Publié le 08/10/2016 à 05:13, mis à jour le 08/10/2016 à 05:13
« On ne peut pas reprocher aux profs d'être mauvais acteurs, confie Fabrice Luchini. Moi, ça fait quarante ans que je travaille sur le rythme des mots. »
« On ne peut pas reprocher aux profs d'être mauvais acteurs, confie Fabrice Luchini. Moi, ça fait quarante ans que je travaille sur le rythme des mots. » Laurent Carré

Mais alors, pour vous, ce soleil au mois d'octobre, c'est normal ? » Fabrice Luchini n'en croit pas ses yeux, hypnotisé par les reflets d'argent qui dansent au large de l'Eden Roc. Ce mercredi à Antibes, à quelques heures de son premier rendez-vous à Anthéa, il savoure sa « condition d'acteur privilégié » au côté de sa fille Emmanuelle.

Entre deux bouchées de tarte au citron, il parle de tout : de sa pièce, Poésie ?, qui triomphe depuis deux ans et demi à Paris. Des enseignants, de son père, de politique. Flamboyant. Passionné. Charmeur comme il sait l'être sur scène. Puis soudain, à l'issue de l'entretien, blessé par les propos d'un polémiste qui ne l'aime pas, il se révèle touchant. Et authentique.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.