“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Louis II de Monaco, le prince soldat officier de liaison

Mis à jour le 11/11/2018 à 05:13 Publié le 11/11/2018 à 05:13
Louis II, 
officier  de 
renseignement.         (DR)

Louis II de Monaco, le prince soldat officier de liaison

« Officier de liaison, il a parcouru maintes fois, sans le moindre souci du danger, les terrains les plus violemment battus par le feu de l'adversaire, allant chercher sur place les renseignements nécessaires au commandement et portant partout sa bonne humeur réconfortante, son calme que rien n'émeut, sa foi inébranlable dans le succès.

« Officier de liaison, il a parcouru maintes fois, sans le moindre souci du danger, les terrains les plus violemment battus par le feu de l'adversaire, allant chercher sur place les renseignements nécessaires au commandement et portant partout sa bonne humeur réconfortante, son calme que rien n'émeut, sa foi inébranlable dans le succès. »

Quel soldat a mérité cette citation militaire ? Louis Grimaldi, futur prince Louis II de Monaco. Loin des douceurs de sa Principauté, on imagine le prince-soldat, dans son uniforme souillé, s'activer au milieu des charniers du front.

Il est intégré à l'état-major de la 5e Armée

Louis II est formé à l'école militaire de Saint-Cyr. Il commença sa carrière militaire à la Légion étrangère. Lorsqu'éclate la guerre de 14-18, il a 44 ans et décide de se réengager.

Il est capitaine dans la 1ère Armée française, puis intégré à l'état-major de la 5e armée.

Lors de la bataille de la Marne, grâce aux renseignements qu'il fournit, il permit aux troupes franco-britanniques de mener une attaque surprise, ralentissant ainsi la progression des Allemands qui comptaient envahir rapidement la France, en passant par la Belgique.

Pendant ce temps, à Monaco, sa fille, la princesse Charlotte, âgée de 18 ans, était devenue infirmière de guerre, soignait les blessés ramenés par trains entiers sur la Côte d'Azur et attendait avec l'angoisse de toutes les familles des nouvelles de son père…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.