Logement social: le maire de Saint-Raphaël propose de réaffecter la pénalité SRU aux victimes de la crise

Et si l’État aidait les communes à… aider leurs concitoyens ? Le maire de Saint-Raphaël a adressé une double proposition à Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, et à Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

L.P Publié le 26/04/2020 à 12:13, mis à jour le 26/04/2020 à 12:13
Frédéric Masquelier raphaëlois souhaite que l’on puisse "proposer en priorité un logement social aux victimes de cette crise" Photo Clément Tiberghien

"Je leur ai proposé une idée qui aurait une incidence mineure sur le budget de l’État, mais qui pourrait répondre aux besoins des personnes fragilisées par cette crise inédite", indique Frédéric Masquelier.

"Comme plus de deux cents communes en France, Saint-Raphaël fait partie des villes carencées en logement social et, à ce titre, paie chaque année une substantielle pénalité. En l’occurrence pour Saint-Raphaël, il s’agit de 2,8 millions d’euros. Sachant que cette pénalité devrait être revue à la baisse dès 2021 du fait des importants efforts que la municipalité a consenti depuis mon arrivée, j’ai demandé à Monsieur le préfet et à Madame la ministre de geler ou de réduire la pénalité SRU dès cette année en m’engageant à utiliser chaque euro économisé en protection sociale exceptionnelle pour les habitants de Saint-Raphaël touchés par la crise."

 

 

“Logique de bon sens”

Le premier magistrat précise: "J’ai d’ailleurs proposé à Madame la ministre que ce mécanisme soit proposé à toutes les villes carencées. Un gel ou une baisse de la pénalité pour 2020, en échange d’une obligation de consacrer l’intégralité de cette économie réalisée à une politique sociale palliant les conséquences colossales de cette crise sanitaire."

Dans "la même logique de bon sens", l’édile raphaëlois souhaite que l’on puisse "proposer en priorité un logement social aux victimes de cette crise ne bénéficiant d’aucune aide de l’État ainsi qu’aux entrepreneurs en liquidation judiciaire qui auront tout perdu du fait de la crise."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.