L’hôpital de jour de Beausoleil se fait attendre, le gouvernement de Monaco tacle la France

Le nouveau centre d’accueil de jour de Beausoleil, pour enfants et adolescents soufrant de troubles du comportement, devait accueillir les élèves à partir de la rentrée scolaire de septembre 2022.

M.C. Publié le 01/11/2022 à 09:27, mis à jour le 01/11/2022 à 11:54
L’établissement doit accueillir 35 enfants et adolescents, dont 17 Monégasques. Photo Jean-François Ottonello

Le nouveau centre d’accueil de jour de Beausoleil, pour enfants et adolescents soufrant de troubles du comportement, devait accueillir les élèves à partir de la rentrée scolaire de septembre 2022.

"En CPE [commission permanente d’études, ndlr] vous nous avez dit que pour des raisons administratives, il y avait un délai", a rappelé Marie-Noëlle Gibelli à l’occasion de l’examen du budget rectificatif 2022, jeudi 13 octobre dernier.

Des lenteurs administratives

Alors pourquoi ce retard? Et quand, enfants et adolescents pourront-ils intégrer cette structure, attendue autant par la Principauté que par la France? Face aux élus du Conseil national, Christophe Robino, nouveau conseiller de gouvernement-ministre des Affaires Sociales et de la Santé, a renvoyé la balle dans le camp de la France.

"Nous attendons aussi avec impatience l’ouverture de cet hôpital de jour. Monaco s’est acquitté pour sa partie. Nous avons même fini avant les délais et procédé aux aménagements."

Pour rappel, le bâtiment, situé avenue du Professeur-Langevin, a été acheté par la Principauté; les travaux, qui sont pilotés par Monaco, sont aussi cofinancés par la Fondation Lenval.

L’établissement aura une capacité d’accueil de 65 personnes (30 personnels de prise en charge et 35 enfants et adolescents, dont 17 Monégasques), sur une surface totale de 640m² sur trois niveaux. Le personnel médical sera français et monégasque.

"Nous en sommes à la conclusion de l’arrangement administratif avec la France, pour lequel un certain nombre de détails nous sont redemandés et que nous pensions couler de source", a déploré le conseiller de gouvernement-ministre. Car, en termes de fonctionnement, c’est l’administration française qui gérera avec la Fondation Lenval; la Principauté sera représentée dans le comité de direction.

Sans se prononcer sur une date d’ouverture définitive, Christophe Robino a redit le souhait du gouvernement princier d’arriver "à conclure assez rapidement" ce dossier. "J’espère que nous pourrons ouvrir avant la fin de l’année cet hôpital de jour, dont nous sommes bien conscients qu’il rendra service à de nombreuses familles."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.