“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L’extension des terrasses de restaurant est désormais gratuite à Monaco

Mis à jour le 24/06/2020 à 20:02 Publié le 24/06/2020 à 19:58
Les terrasses s’allongent sans qu’il en coûte le moindre euro aux restaurateurs.

Les terrasses s’allongent sans qu’il en coûte le moindre euro aux restaurateurs. Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L’extension des terrasses de restaurant est désormais gratuite à Monaco

La mairie de Monaco a annoncé mardi que les espaces pris sur la voie publique pour installer tables et chaises étaient sans redevance, jusqu’à la levée des mesures sanitaires.

"Ça fait très plaisir!" Mercredi midi, Laurent Kostenbaum, à la tête du restaurant Komo, se réjouissait d’avoir la possibilité d’utiliser gratuitement une partie du trottoir, devant les enseignes mitoyennes de son établissement, sans rien avoir à payer. Il a été informé de la décision de la mairie de Monaco mardi.

Les services communaux expliquent: "En raison des mesures de distanciation sociale mises en place par le gouvernement princier dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, la mairie de Monaco a décidé d’accorder la gratuité des extensions de terrasses aux établissements de restauration. Cette gratuité sera consentie pour toute demande validée par le service du Domaine communal - commerce, halles et marchés, en accord avec le conseil communal, et uniquement jusqu’à la levée des mesures sanitaires par le gouvernement."

Monaco emboîte donc le pas des communes limitrophes (Cap-d’Ail, Beausoleil et La Turbie) dont les maires, à l’instar de Georges Marsan, ont pris des arrêtés pour faciliter la reprise des activités commerciales.

"Un effort nécessaire"

"C’est une très bonne initiative, souligne Alberte Escande, présidente de l’Association des industries hôtelières monégasques et exploitante du Sensais au Portier. C’est un soulagement pour les professionnels. Les temps sont très durs. La clientèle n’est pas encore au rendez-vous."

D’un quartier à l’autre, le problème est récurrent: étendre les terrasses au-delà du mètre linéaire habituellement autorisé et payant, c’est bien ; avoir des clients, c’est mieux.

Car tous les restaurateurs l’affirment plus ou moins discrètement. Leur chiffre d’affaires est diminué d’au moins de moitié.

"La gratuité de l’extension des terrasses est, je crois, un effort nécessaire de la mairie pour participer à la catastrophe, note Laurent Kostenbaum. Monaco a toujours un décalage par rapport à ce qui se passe autour de lui. Mais au final, les résultats sont toujours plutôt très bons. La réalité est que nous ne pouvons pas faire 30 % du chiffre d’affaires habituel avec 100% des charges."

Rue Caroline, le bar à salades ICI Salad, rouvert le 18 mai, a supprimé toutes les tables à l’intérieur pour s’étendre largement sur toute une bande de la chaussée. "Nous avions six ou sept tables à l’intérieur, explique Julie. Le choix a été fait de tout ôter pour que les clients mangent dehors."

Là aussi, on nous souffle une activité économique réduite de moitié, espérant que la saison estivale saura redynamiser l’activité.

Reste à espérer que l’été permette de tourner la page car Monaco ne saurait voir son activité à 50% de sa capacité.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.