“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les voitures de collection affolent les enchères monégasques

Mis à jour le 25/07/2016 à 05:06 Publié le 25/07/2016 à 05:06
Samedi après-midi, l'hôtel des ventes de Monte-Carlo avait réuni une foule d'amateurs pour cette vacation au Yacht-club.

Samedi après-midi, l'hôtel des ventes de Monte-Carlo avait réuni une foule d'amateurs pour cette vacation au Yacht-club. Cyril Dodergny

Les voitures de collection affolent les enchères monégasques

C'est devenu un des rendez-vous les plus courus des enchères estivales de la Principauté. La voiture de collection est dans le vent. Et les ventes pour s'acheter quelques-uns de ces bolides antiques, attirent les acheteurs.

 

Ce fut le cas samedi après-midi dans les salons du Yacht-club où l'hôtel des ventes de Monte-Carlo (HMVC) avait délocalisé sa vacation pour disperser 64 lots estampillés voiture de collection, luxe et sport.

La Plymouth du prince Rainier III

Parmi les temps forts, la vente - où plutôt la revente car elle avait déjà été cédée aux enchères l'an passé - d'une Plymouth bleue de 1931. Un modèle antique que le prince Rainier III avait acheté lors d'une vente au Danemark pour sa collection de voitures anciennes.

Le nouvel acquéreur a déboursé samedi 36 500 euros pour partir avec.

Autre objet de convoitise, une Ferrari 512 BBI, avec seulement 19 000 kilomètres au compteur, disputée 285 000 euros. Parmi les autres lots, quelques beaux résultats : 46 000 euros pour une Aston Martin DB7, 44 000 une Corvette C3 LTI, 106 000 euros pour la Jaguar XK 104 OTS.

Et plus anecdotique, 21 000 pour une Fiat 500 Nuova, première génération. Qui a su séduire un amateur !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct