“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les voeux de sérénité du prince Albert II

Mis à jour le 01/01/2018 à 05:09 Publié le 01/01/2018 à 05:09
Le prince a rappelé sa stricte neutralité quant à l'élection à venir.	
	(Capture vidéo Palais Princier)

Les voeux de sérénité du prince Albert II

Parce qu'on ne démarre pas une année sans les traditionnels vœux du chef de l'État, le prince Albert II s'est adressé hier soir à la population, pour lui souhaiter une année 2018 « sereine et fructueuse ».

Parce qu'on ne démarre pas une année sans les traditionnels vœux du chef de l'État, le prince Albert II s'est adressé hier soir à la population, pour lui souhaiter une année 2018 « sereine et fructueuse ».

Dans une allocution d'un peu plus de deux minutes, le souverain a tenu à remercier ceux qui ont œuvré dans le positif dans un monde parfois mouvementé : « Pourtant, au cœur de ces grisailles, se sont exprimés des gestes de solidarité, des talents de créativité. Sachons les discerner et exprimer notre reconnaissance à celles et ceux qui les ont déployés. »

Il a également rappelé des vœux formulés l'an passé : un appel à la paix, à la tolérance et à l'union. Des vertus dont il souhaiterait voir la campagne électorale se parer dans les semaines à venir. Un message en forme d'avertissement à ceux qui voudraient changer un système qui fonctionne : « Je souhaite que les échanges qui vont s'ouvrir dans cette perspective soient respectueux, au service de l'harmonie et de l'union dans l'esprit de nos Institutions et leur strict respect. Elles ont fait la preuve de leur efficacité en offrant un modèle social et économique performant dont bénéficie la population. Nos forces et spécificités ne sauraient donc être remises en question. »

Et pour que les choses soient bien claires pour tout le monde, celui qui dirige le pays a tenu à rappeler, au sujet de l'élection : « Je respecte une stricte neutralité à cet égard et que nul ne peut se prévaloir de mon soutien. »

Même si, pour certains, cela va sans dire, c'est toujours mieux en le disant.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct