Rubriques




Se connecter à

Les U23 de l'UC Monaco prennent de la vitesse

Pas de trêve estivale pour les coureurs U23 de l'UC Monaco, dont la saison débute en février et se termine en octobre. Une formation qui ne cesse de gravir les échelons

ELODIE ANTOINE Publié le 28/08/2018 à 05:05, mis à jour le 28/08/2018 à 05:05
Jack Billyard, Adam Karl, Luca Cavallo, Brandon Rivera, Ben Gerrits, Sebastian Castaño, Danil Nikulin, Juan Jose Pazos, Daire Feeley composent équipe de cette saison 2 018.
Jack Billyard, Adam Karl, Luca Cavallo, Brandon Rivera, Ben Gerrits, Sebastian Castaño, Danil Nikulin, Juan Jose Pazos, Daire Feeley composent équipe de cette saison 2 018. UC Monaco

Chaque année, les visages du peloton monégasque des Espoirs U23 changent. Colombiens, Italiens, Suisses, Irlandais, ils sont nombreux à présenter leur candidature lorsque la saison touche à sa fin et que l'Union cycliste de Monaco ouvre son recrutement.

« Ce n'est pas une période facile pour nous. Il y a beaucoup de coureurs qui veulent rejoindre notre club. Nous sommes extrêmement sollicités. Parfois, ils viennent de loin et outre les capacités sportives, il faut qu'ils puissent s'adapter rapidement et apprendre à vivre avec les autres et être loin de chez eux surtout. Il ne faut pas que nous nous trompions », explique Guido Possetto, directeur l'UC Monaco depuis 2012.

« Notre travail commence à porter ses fruits »

 

Sur une saison qui court de février à octobre, les coureurs et le staff technique n'arrêtent pas. Toujours sur les routes, ils participent en moyenne à 70 jours de course en neuf mois. Depuis plus de quatre ans, l'UC Monaco travaille d'arrache-pied pour proposer une formation de qualité à ses cyclistes. À l'issue de la saison 2017, Guido Possetto a vu deux de ses coureurs partir en Italie et en Espagne dans des équipes professionnelles.

« C'est aussi ça notre rôle. Nous voulons, bien sûr, qu'ils fassent des résultats avec nous, mais aussi que leur carrière décolle après leur passage à Monaco. Victor Langellotti, par exemple, a rejoint l'équipe espagnole Burgos BH. La même année, Lorenzo Delco est parti en Italie et a rejoint de son côté l'équipe de Biesse Carrera Gavardo. » Pour Guido Possetto, ces deux départs sont très importants : « Cela veut dire que notre travail commence à porter ses fruits », lâche le directeur technique. Avant eux, Matteo Draperi, Florian Hudry, Nikita Zubenko avaient aussi rejoint le monde professionnel. Et ce, malgré un budget parfois nettement inférieur à celui d'autres équipes. Une reconnaissance qui passe aussi par l'invitation à de grandes courses internationales.

Le Giro Espoirs

En juin dernier, les Espoirs de l'UC Monaco ont participé à l'une des plus grandes courses internationales de la catégorie en Italie, le Giro Espoirs. « Sur les courses internationales comme celle-ci, seulement 176 coureurs peuvent y participer, précise Guido Possetto.

 

Pour lui, en plus des coureurs qui entament une carrière professionnelle, ces invitations sont « une double reconnaissance au vu du travail accompli. »

Une future catégorie juniors ?

L'UC Monaco commence à se faire un nom dans la discipline et sa formation commence à être reconnue. Alors pourquoi ne pas la développer davantage ?

C'est en projet. L'UC Monaco compte déjà une catégorie minimes et cadets. Une fois en âge d'atteindre les juniors (18-19 ans), les coureurs monégasques doivent s'en aller et progresser ailleurs. Forcément, pour Guido Possetto, c'est un problème.

« Nous voudrions créer un vivier pour pouvoir compléter notre effectif Espoirs avec des coureurs que nous avons formés jeune. Cela évitera en premier lieu les problèmes liés à l'adaptation. Chaque saison, au moins un des coureurs Espoirs ne va pas au bout ne termine par l'année pour cette raison », concède-t-il.

 

Avec autant d'envie et de potentiel, l'Union cycliste de Monaco a encore, certes, du chemin à parcourir, mais le club est bien décidé à écraser la pédale pour atteindre les sommets.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.