“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les Turcs l'emportent, Monaco crée la surprise

Mis à jour le 14/01/2019 à 05:06 Publié le 14/01/2019 à 05:06
Les navigateurs avaient moins de 14 ans.

Les navigateurs avaient moins de 14 ans. Y.C.M./Mesi

Les Turcs l'emportent, Monaco crée la surprise

64 régatiers, venus de 16 nations et de 4 continents, ont disputé 124 matches. Au menu : des champions vaincus, un vainqueur méritant, et une équipe monégasque qui a vraiment brillé

Quatre jours de régate et de partage autour des valeurs du sport au service de la nouvelle génération. » C'est par ces mots que Bernard d'Alessandri, secrétaire général du Yacht-club de Monaco, a décrit l'événement sportif qui s'est achevé hier. Depuis dix ans, le Yacht-club de Monaco accueille une compétition originale de « Team Race » dédiée aux jeunes régatiers de moins de 14 ans, venant du monde entier, avec la présence de 16 équipes représentant 16 nations.

Les courses, qui se déroulent sous forme de duels par équipe de quatre Optimist, permettent de valoriser les qualités techniques et tactiques de ces compétiteurs en herbe, qui représenteront très certainement leur nation dans les futurs rendez-vous internationaux ou olympiques.

« Cette épreuve, qui s'inscrit dans le cadre de notre vision de positionner la Principauté comme capitale mondiale du Yachting, n'a cessé de se développer au fil des ans, comme en témoigne cette année le plateau international composé de régatiers des quatre continents », a commenté Bernard d'Alessandri.

À l'issue du Round Robin qui a permis à l'ensemble des équipes de se rencontrer, soit 120 matches disputés, quatre équipes se sont sélectionnées pour les demi-finales : l'équipe nationale américaine, championne du monde 2 017 qui participait pour la première fois à cette compétition, le KSSS (Suède), champion d'Europe 2 018 de la discipline, les Turcs du l'ARM Urla Sailing Club et le Yacht-club de Monaco, qui a fini en tête des phases sélectives avec seulement une défaite sur 15 matchs.

« Du très haut niveau ! Je n'ai pas vu de régate d'une telle qualité depuis de très nombreuses années », a observé l'Umpire international très expérimenté, Piero Occhetto.

Déjà finalistes l'an dernier, les Turcs ont affronté en finale les Monégasques qui créent véritablement la surprise, avec une jeune équipe peu expérimentée à l'exercice très tactique du Team race.

Une finale très serrée entre les deux équipes, qui voit toutefois la victoire des Turcs (2-1), alors que les Monégasques remportaient la première manche.

« Je suis très fière de nos régatiers. Ils ont su mettre en œuvre les enseignements du stage de perfectionnement organisé en amont des régates. Très motivés de courir à domicile, ils ont su se transcender. C'est de bon augure pour la suite de la saison, même en individuel », a commenté Margaux Meslin, le coach des Monégasques.

Sport, partage et stratégie : autant de belles valeurs que partagent ces jeunes venus du monde entier.
Sport, partage et stratégie : autant de belles valeurs que partagent ces jeunes venus du monde entier. Y.C.M./Mesi
Y.C.M./Mesi

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct