“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Union sacrée pour protéger l'aire marine du Larvotto

Blaise Matuidi récompensé à Monaco pour son engagement envers les jeunes de banl...

Ils testent des balises low cost pour suivre et protéger des tortues en Martiniq...

Plan transport à Nice, maltraitance dans une crèche, polémique à Pôle Emploi: vo...

Sylvie Esparre intègre la Commission Supérieure des Comptes

Les têtes de liste débattront-elles à la télé ? Le phénomène Mork

Mis à jour le 17/12/2017 à 05:04 Publié le 17/12/2017 à 05:04
Jean-Louis Grinda invite à nouveau ses adversaires au débat.

Jean-Louis Grinda invite à nouveau ses adversaires au débat. C.D. et J.-F.O.

Les têtes de liste débattront-elles à la télé ? Le phénomène Mork

Il n'en démord pas !

Il n'en démord pas ! Depuis son lancement dans la campagne à l'élection nationale sous les couleurs d'Union Monégasque, Jean-Louis Grinda répète à qui veut l'entendre qu'il souhaite débattre publiquement, si possible à la télévision.

Hier, le candidat s'est fendu d'une lettre ouverte à ses deux adversaires. Considérant que « la campagne est aujourd'hui bien lancée » et que « les choses sont suffisamment claires pour affirmer qu'il y aura bien 3 listes le 11 février prochain », Jean-Louis Grinda propose à Béatrice Fresko-Rolfo (Horizon Monaco) et Stéphane Valeri (Primo !), « dans un souci de parfaite information des Monégasques, de nous (se) mettre d'accord sur les modalités d'un grand débat national télévisé avec les trois têtes de liste ». Ce serait là une première pour Monaco.

« Accord de principe » du ministre d'État

Le leader d'UM précise qu'il a contacté le ministre d'État, Serge Telle, qui lui « a fait connaître par écrit son accord de principe, à charge pour moi d'entamer les démarches...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct