“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les terminales fêtent la fin des cours… avant le bac

Mis à jour le 17/05/2019 à 10:20 Publié le 17/05/2019 à 10:20
Le cortège s’est dirigé vers la digue pour prolonger la fête

Le cortège s’est dirigé vers la digue pour prolonger la fête R.M.

Les terminales fêtent la fin des cours… avant le bac

Hier matin, au lycée Albert-Ier, 268 lycéens ont fait perdurer la tradition du monôme. Au programme de cette matinée : bataille de farine, chants et plongeon dans la digue

Il est 10 h, hier matin. Des cris retentissent déjà. Dans la cour du lycée Albert-Ier, on assiste à des batailles de farine ou encore de mousse à raser. Des fumigènes sont même allumés. Un des lycéens tient un mégaphone et, tel un maître de cérémonie, fait chanter ses camarades.

Il ne s’agit pas d’un anniversaire mais bien de la tradition de fin d’année scolaire des terminales. Ils libèrent la pression. « Après trois ans au lycée, on peut enfin partir. C’est pour marquer le coup à la fin de cette période scolaire », confie Mathieu.

À 10 h 15, les portes du lycée s’ouvrent et les élèves de terminale sont libérés. C’est l’occasion pour ceux qui n’ont pas pu entrer dans l’enceinte scolaire de se joindre au groupe.

Une fête encadrée

Ces derniers sont vite recouverts de différents ingrédients. Comme il est de coutume à Monaco, sécurité oblige, les policiers sont prévenus et encadrent le défilé pour éviter tout débordement.

« Je trouve que ça aurait pu être mieux, lance Axel, qui a organisé l’événement. On ne peut pas faire tout ce qu’on veut avec la police à côté, c’est un peu dommage. Il y aurait dû y avoir beaucoup plus de choses à faire. »

La bonne humeur reste toutefois de mise et le cortège arrive à la digue à 10 h 30. Le soleil tape déjà fort sur le rocher. Certains prennent des photos, et puis c’est parti ! Un à un, les lycéens se lancent à l’eau. Certains y vont même habillés.

« Ça ne représente qu’une seule matinée mais on garde les examens dans un coin de notre tête », explique Kevin.

Après une matinée riche en émotions, place aux épreuves du baccalauréat pour les 268 élèves de terminale, dès le 18 juin prochain. Tous les esprits sont déjà tournés vers les révisions.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct