“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les taxis électriques peuvent désormais sortir de Monaco

Mis à jour le 09/08/2019 à 08:45 Publié le 09/08/2019 à 09:12
La flotte de taxis électriques fait partie du paysage monégasque depuis un mois.

La flotte de taxis électriques fait partie du paysage monégasque depuis un mois. Photo Jean-François Ottonello

Les taxis électriques peuvent désormais sortir de Monaco

Le démarrage des 20 taxis électriques en Principauté début juillet, à titre de test, semblet satisfaisant avec plus de 8.000 courses enregistrées. Le gouvernement a décidé d'étendre le service à Cap-Ail, Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin.

Mise en service au début du mois de juillet à l’initiative du gouvernement princier et pilotée par le Département des Finances et de l’Economie, la flotte des 20 taxis électriques semble bien s’adapter aux attentes des usagers. Les chiffres sont significatifs : durant ce premier mois de test, plus de 8.000 courses ont été attribuées à cette flotte.

Cette initiative, qui résulte d’une collaboration entre les taxis, les services de l’Etat, les élus du Conseil national et le bureau de l’Association des exploitants de taxis indépendants de Monaco (AETIM), gagne même en ampleur, puisqu’à l’occasion d’une réunion de travail le 31 juillet, permettant de dresser un premier bilan, il a été décidé que les communes limitrophes peuvent, depuis vendredi 2 août, également être desservies, dans la mesure où le service de taxis intra-muros continue d’être assuré.

Les clients peuvent désormais, au départ de Monaco, rejoindre Cap-d’Ail, Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin - jusqu’au rond-point des Quatre Chemins - selon le tarif en vigueur pour ces communes, soit un forfait à partir de 25 euros sans attente.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.