“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les syndicats avouent rester sur leur faim

Mis à jour le 01/09/2018 à 05:01 Publié le 01/09/2018 à 05:01
Cédric Lanari (F2SM) et Olivier Cardot (USM).

Cédric Lanari (F2SM) et Olivier Cardot (USM). J.-F.O. et J.D.

Les syndicats avouent rester sur leur faim

Du côté des syndicats, on répond presque d'une même voix.

Du côté des syndicats, on répond presque d'une même voix. En substance, le message pourrait se résume par : « C'est bien de s'y intéresser mais on n'aurait pu mieux faire. »

Jusque dans les points d'achoppement, les organisations représentatives se rejoignent.

« 37 %, cela signifie près de 3 heures par jour et 15 heures hebdomadaires environ ; c'est énorme surtout dans la fourchette de temps proposée dans...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct