“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les soldats du feu ont célébré la Sainte-Barbe

Mis à jour le 06/12/2019 à 10:06 Publié le 06/12/2019 à 10:06
Un hommage appuyé a été rendu aux pompiers morts dans l’exercice de leur fonction et - plus particulièrement - pour les trois secouristes qui ont perdu la vie dans le crash d’un hélicoptère, dimanche dernier.

Un hommage appuyé a été rendu aux pompiers morts dans l’exercice de leur fonction et - plus particulièrement - pour les trois secouristes qui ont perdu la vie dans le crash d’un hélicoptère, dimanche dernier. Ville de Menton

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les soldats du feu ont célébré la Sainte-Barbe

Mercredi soir, les pompiers du Pays mentonnais se sont réunis au centre de secours. Dépôts de gerbes, hommage aux camarades disparus et allocutions ont ponctué cette émouvante cérémonie

Ambiance particulièrement solennelle, mercredi soir. Dans la nuit noire - au pied du drapeau tricolore - les sapeurs-pompiers du Pays mentonnais se sont réunis en l’honneur de la Sainte-Barbe, protectrice des soldats du feu. La cérémonie s’est d’abord déroulée dans la cour de la caserne du Careï pour la revue des troupes, la remise de nombreuses médailles et galons et les dépôts de gerbes (1).

Puis, lors des discours, un hommage appuyé a été rendu aux compagnons morts dans l’exercice de leurs fonctions. Triste écho à l’actualité de dimanche dernier. En effet, près de Marseille, trois secouristes ont perdu la vie dans le crash d’un hélicoptère de la Sécurité civile lors des intempéries. « N’oublions pas que nous faisons un métier dangereux », a tenu à souligner le contrôleur général René Dies. Le patron du service départemental d’incendie et de secours (Sdis 06) a ensuite rappelé que les soldats du feu ont dû faire face à une situation inédite les 23 et 24 novembre et le 1er décembre.

« Je tiens à souligner ma fierté devant tant de courage »

« L’alerte rouge existe depuis 2004. Elle n’avait jamais été utilisée par Météo France. Elle a été déclenchée deux week-ends d’affilée. Des pompiers ont travaillé plus de 48 heures pour aider des personnes ensevelies. Je tiens à souligner ma fierté devant tant de courage. »

Puis, Daniel Allavena, chef de groupement du Pays mentonnais, a rendu hommage à deux anciens sapeurs-pompiers, morts cette année. Tout d’abord, le Breillois Joël Jorquera, décédé après une longue maladie. « Il laisse un grand vide. Je retiens de lui le don de soi et la pudeur. Il était l’un des piliers du centre de secours de Breil ». Puis le Mentonnais Robert Dellasiega, mort à l’âge de 92 ans. « Il était un personnage haut en couleur, une figure locale qui parlait couramment le Mentonnais. » Daniel Allavena a souligné que l’année écoulée avait été marquée par la nouvelle organisation territoriale de la compagnie du Pays mentonnais. « Il a fallu faire des efforts et je remercie les effectifs pour le chemin parcouru. »

De son côté, Yoann Toubhans, sous-préfet Nice-Montagne a relevé le nombre important d’agressions envers les sapeurs-pompiers.

« Les citoyens doivent vous respecter. Dans cette notion de respect, il y a aussi l’idée de ne pas vous mobiliser pour des choses inutiles comme une simple fuite d’eau. » Yoann Toubhans a tenu à rappeler que les pompiers sont de « véritables » sentinelles de la République. « Les citoyens sont attachés à vous. C’est pourquoi, ils souhaitent vous rejoindre et grossir vos rangs. »

Pour le maire de Menton et président de la Communauté d’agglomération de la Riviera française (Carf), Jean-Claude Guibal, les pompiers représentent aussi le dernier rempart contre les dérèglements de la société. « Vous ne pouvez pas faire ce métier sans aimer les êtres humains. Vous affrontez le danger pour secourir les autres. Aujourd’hui, les gens ont grandement besoin de retrouver cette empathie collective qui vous définit. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.