“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les scouts de Monaco font revivre la forêt de Lucéram

Mis à jour le 06/02/2020 à 11:03 Publié le 06/02/2020 à 11:03
Les scouts de Monaco ont planté 150 plants d’essences adaptées à la forêt domaniale de Lucéram.

Les scouts de Monaco ont planté 150 plants d’essences adaptées à la forêt domaniale de Lucéram. J.-P. B.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les scouts de Monaco font revivre la forêt de Lucéram

Revégétaliser le site, voilà la mission de ces jeunes qui ont établi leur camp à Peïra-Cava

Nous n’avons pas de forêt à Monaco et la commune de Lucéram est notre patrie nature, assure Marie-Hélène Gamba, présidente de l’Association des guides et scouts de Monaco. On essaie de développer le plus de passerelles possible avec la commune de Lucéram depuis l’année dernière. Là où nos jeunes ont établi leur camp, à Peïra-Cava, durant l’été, participé à la reconstruction d’une glacière, construit des hôtels à insectes… Notre but est de développer des projets à long terme » (voir ci-dessous). Et le reboisement d’une parcelle de la forêt domaniale de Lucéram en est un exemple.

Ravagé par les incendies de 1986 et 2003

Le maire, Michel Calmet, qui « souhaite faciliter les actions des scouts et tisser des liens sur la durée », approuve l’initiative. « Ce secteur a connu les ravages des incendies en 1986 et 2003 ». Si, depuis, la végétation a repris le dessus, les arbres ne se sont pas développés. Raison pour laquelle il a été fait appel au partenariat avec l’Office national des forêts, qui gère le secteur. « L’ONF a défini le site, qui est un domaine privé de l’État, a fourni 150 plants d’essences adaptées au climat et au sol local et organisé la logistique », détaille Frédéric Dreyer, responsable de l’unité territoriale des Paillons à la Roya.

Ainsi, durant toute une journée, une trentaine de scouts de 6 à 18 ans, encadrés techniquement par l’ONF, ont creusé et planté pins noirs d’Autriche, cèdres de l’Atlas, chênes pubescents et érables à feuille d’obier.

Des projets de réhabilitation de sentiers

Le but de cette plantation « est d’accompagner la dynamique naturelle en cours sur cette zone et d’assurer une cicatrisation forestière plus rapide, en lien avec les problématiques du réchauffement climatique contraignant à une sélection des essences à installer », argumente Marie-Hélène Gamba. Une initiative qui s’inscrit donc dans la durée avec les scouts de Monaco.

« Par la suite, nous avons le projet ambitieux de réhabilitation de chemins et sentiers de randonnée pédestres sur la commune. » Toutes ces actions s’inscrivant dans le partage, le vivre ensemble, qui est un des principes de la loi du scoutisme : « Le guide et le scout protègent la nature. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.