“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les reliques de la Cathédrale à l'épreuve de la science

Mis à jour le 26/06/2017 à 05:26 Publié le 26/06/2017 à 05:25
Les scientifiques autour du Dr Yves Darton au cours de l'étude paléopathologique.

Les scientifiques autour du Dr Yves Darton au cours de l'étude paléopathologique. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les reliques de la Cathédrale à l'épreuve de la science

La science peut-elle conforter l'interprétation de la foi ?

La science peut-elle conforter l'interprétation de la foi ? C'est le sujet proposé par l'association de quartier « Le Rocher » au cours de sa prochaine conférence organisée avec les docteurs Émilie Perez, archéo-anthropologue, et Elena Rossoni-Notter, chercheur-archéologue.

Les deux scientifiques livreront les résultats de leurs analyses rationnelles menées très récemment sur les reliques de la Cathédrale de Monaco. Commentaires et projections auront lieu ce mercredi 28 juin, à partir de 18 h 30, au restaurant « L'Aurore », 8, rue Princesse-Marie-de-Lorraine, à Monaco-Ville.

Ces deux spécialistes dans leur domaine ont fait partie d'une équipe de scientifiques, missionnée par le curé Daniel Deltreuil, sous l'égide de l'archevêque Mgr Bernard Barsi. Il était question de réaliser l'inventaire des reliques conservées et exposées au sein de l'édifice religieux.

Ces travaux inédits ont été l'occasion d'effectuer pour la première fois des analyses savantes sur ces ossements sacrés. De Dévote à Aurélie, les reliques, attribuées à des saints(es) ou à des ecclésiastiques, ont été analysées scrupuleusement par l'œil et le microscope des spécialistes.

Objets de dévotion que l'on présente toujours aux fidèles au cours des cérémonies, combien de gens doutent encore de leur authenticité ? Ces ossements sont-ils bien humains ? Comment les chercheurs ont-ils pu déterminer le sexe et l'âge des individus ? Quels autres secrets renferment ces reliques ? Délaissant tabous et idées reçues, cette étude apportera la vérité avec une position prudente sur ces délicates interrogations.

Une multitude d'autres pistes de recherches seront abordées et étayées avec passion et enthousiasme par les scientifiques lors de la conférence. À n'en point douter, cette « confrontation » offrira un début de cohérence afin de parvenir à l'authenticité de ces reliques, les plus connues des Monégasques et résidents de la Principauté. La vérité scientifique viendra-t-elle cette fois au secours de la religion ?

Le travail d'inventaire effectué dans les locaux de la cathédrale par Emilie Perez (à droite) et Elena Rossoni-Notter.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.