“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les raisons de l'annulation du corso nocturne d'hier

Mis à jour le 02/03/2018 à 05:16 Publié le 02/03/2018 à 05:16
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les raisons de l'annulation du corso nocturne d'hier

Menton - fête du citron

Une décision douloureuse. Prise à contrecœur. Hier matin, les organisateurs de la Fête du citron avaient décidé de faire une croix sur le feu d'artifice du soir. Avec le doux espoir que le corso nocturne ne subisse pas le même sort funeste. Vers 17 heures, pourtant, la décision est irrévocable : la manifestation est tout bonnement annulée.

Les raisons ? Des conditions climatiques délicates et des difficultés de circulation pour atteindre la cité des citrons. « La décision a été prise après le constat d'un huissier de justice et avec l'aval du maire de Menton, Jean-Claude Guibal, réagit Christian Tudès, adjoint à la sécurité. Le pluviomètre installé au palais de l'Europe a mesuré 5mm de précipitations. On peut annuler dès lors que l'on constate 2mm. L'accès aux tribunes est glissant, il y a des flaques sur tout le parcours et un coup de mer vient lécher le bas des tribunes... »

Autre facteur qui a motivé la décision des organisateurs : la difficulté d'accès à Menton par le réseau autoroutier. En effet, dans l'après-midi, un arrêté italien interdisait la circulation des poids lourds en Italie. Lesquels étaient stockés en grand nombre à Vintimille. Même problème dans le Var (en direction de l'Italie) où ces véhicules à fort tonnage étaient stoppés sur l'aire du Reyran après le péage du Capitou. Pour les autres ayant emprunté l'A8 après cette zone de stockage, la probabilité pour qu'ils soient stockés dans la montée de La Turbie était grande, surtout dans l'hypothèse où les Italiens ne soient plus en mesure d'absorber le flux de camions.

Ce contexte-là a engendré bon nombre de ralentissements sur l'A8.

Par ailleurs, tout au long de la journée d'hier, les organisateurs ont subi une cascade d'annulations pour le corso nocturne. Ils attendaient à peine 4500 personnes pour cet événement qui en rassemble facilement plus du double en temps normal. Un système de remboursement des billets a d'ores et déjà été mis en place pour les spectateurs (1). Il faut remonter à 2002 pour retrouver la dernière trace d'annulation d'un corso. Là encore nocturne...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.