“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les prochains gros dossiers du Conseil national

Mis à jour le 29/01/2016 à 05:04 Publié le 29/01/2016 à 05:04
Pour Laurent Nouvion, la loi sur la sécurité est une priorité.

Les prochains gros dossiers du Conseil national

En janvier, quatre « réunions préparatoires » se sont tenues sur des thèmes majeurs.

En janvier, quatre « réunions préparatoires » se sont tenues sur des thèmes majeurs. Voici, brièvement commentés hier par Laurent Nouvion, les quatre gros chantiers qui attendent le Conseil national dans les prochains mois.

« Nous avons quatre mois et demi devant nous. D'ici fin juin, nous devons définir les conditions du projet, ses mécanismes, la qualité de la loi de désaffectation ou encore les garanties financières qui l'entourent. Le travail préparatoire est énorme. »

« J'ai demandé au gouvernement le calendrier des discussions des six prochains mois et la tenue d'une réunion avec le Conseil national avant et après chaque rencontre entre le gouvernement et l'Union européenne. »

« La loi sur la sécurité a été déposée début décembre. Ce texte est l'une de nos priorités. Il a pour objectif de donner des moyens à l'exécutif pour lutter efficacement contre les menaces extérieures, et de défendre les libertés individuelles de nos compatriotes. »

« Nous avons également travaillé sur les priorités législatives. Ainsi, outre la sécurité et l'extension en mer, les deux gros morceaux, la loi sur le prêt étudiant devrait être programmée à la session de printemps, tout comme le texte sur les produits pharmaceutiques, celui sur le patrimoine et vraisemblablement le code de l'environnement. S'agissant de la loi MFO (portant création de l'activité de Multi Family Office, NDLR), nous n'avons pas encore obtenu d'accord avec le gouvernement. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct