“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les princes de Monaco

Mis à jour le 24/07/2018 à 05:07 Publié le 24/07/2018 à 05:06
Jean-Pierre Gioe, Franck Millo et Eric Millo se sont offert un tour d'honneur.

Les princes de Monaco

La triplette monégasque, emmenée par un Eric Motté impérial au tir, s'est adjugée de cette 17e Europétanque (13-2) face à l'équipe de Romain Fournié

C'est la beauté (ou la cruauté) de l'Europétanque. Une compétition à la concurrence féroce et aux tirages parfois difficiles. C'est en tout cas le bilan que pourra tirer l'équipe de Romain Fournié - battue en finale par la triplette monégasque de Motté - après un parcours où elle aura sorti presque tous les favoris.

Mais le plus dur restait à faire hier soir dans cette finale aussi inédite qu'inattendue. Face à face, une triplette d'amis, représentant la principauté de Monaco, et un trio aux solides références emmené par le Lyonnais Romain Fournié (champion de France triplette).

Dans cette finale, c'est pourtant Fournié et sa bande qui prennnent l'avantage. Après trois mènes, son équipe est devant (1-3). Mais dans les deux mènes qui suivent, des faits de jeu vont remettre les Monégasques dans la partie. Par deux fois, la triplette du Lyonnais va « tirer le bouchon ». Il n'en fallait pas plus pour régaler Eric Motté au tir. Durk, le tireur de Fournié, rate lui le coche à plusieurs reprises. Après avoir repris l'avantage (4-3), l'équipe du Rocher va remporter une mène à six points, scellant presque définitivement le sort de la rencontre (10-3). Dans la dernière mène, Fournié, lui le pointeur, est obligé de s'essayer au tir pour éviter le naufrage. Mais en face, le fin stratège qu'est Eric Motté ne laisse aucune chance à son cadet. Franck Millo conclut sur un carreau cette finale (13-3).

Un titre majeur pour cette sélection monégasque qui inscrit là l'une des plus belles lignes à son palmarès. En fin de partie, Romain Fournié ne cachait pas sa déception : « Nous sommes très déçus de perdre en finale. On méritait de gagner au vu de nos tirages où l'on élimine trois triplettes favorites. Bravo à Monaco, qui a su gagner en équipe ».

Un esprit fair-play jusqu'au bout, qui conclut avec honneur cette Europétanque 2018.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct