“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les présents du couple princier aux plus démunis

Mis à jour le 18/11/2017 à 05:36 Publié le 18/11/2017 à 05:36
138 personnes âgées ont reçu des colis du couple princier et la Croix-Rouge.

Les présents du couple princier aux plus démunis

Le souverain et la princesse Charlène ont offert des colis aux personnes les plus fragiles de Monaco et de ses communes limitrophes, hier, au siège de la Croix-Rouge monégasque

Le partage avant l'heure. Comme chaque année avant la grande communion de la Fête nationale, le prince Albert II et la princesse Charlène ont fait acte de bienveillance à l'égard des personnes âgées inscrites sur les listes du Service d'action sociale de la Croix-Rouge monégasque (CRM).

Hier, au siège de l'association boulevard de Suisse, ce sont ainsi 138 personnes âgées qui ont reçu des colis des mains du souverain et de la princesse Charlène. Autant de présents accompagnés de sourires et de mots de compassion pour ces personnes malmenées par la vie.

Ces cadeaux du cœur ont été distribués en présence de Frédéric Platini, secrétaire général de la CRM, entouré de différents responsables de l'organisation, membres du conseil d'administration ou bénévole. Seul manquait le vice-président de la Croix-Rouge monégasque, Philippe Narmino.

La solidarité monégasque a de nouveau dépassé les frontières puisque des colis ont été offerts aux mairies des communes limitrophes : Peille (80), Beausoleil (145), Cap-d'Ail (50), Roquebrune (65) et La Turbie (50).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.