“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les premiers véhicules ont emprunté le tunnel Albert II à Monaco

Mis à jour le 19/07/2016 à 05:18 Publié le 19/07/2016 à 05:18
Le nouvel ouvrage, qui relie le boulevard du Jardin exotique au boulevard Rainier III, est en service depuis hier.

Le nouvel ouvrage, qui relie le boulevard du Jardin exotique au boulevard Rainier III, est en service depuis hier. Photo Michaël Alési

Les premiers véhicules ont emprunté le tunnel Albert II à Monaco

Ce devait être un moment solennel. Une grande inauguration autour du souverain avec une centaine de convives. Les événements du 14-juillet en ont décidé autrement.

Et c'est avec une simple bénédiction religieuse du vicaire général, en tout petit comité, que le tunnel Albert II a ouvert hier après-midi sa chaussée aux automobilistes.

Après quatre ans et demi de chantier, le tunnel descendant, reliant le boulevard du Jardin exotique à l'entrée Ouest de la Principauté est enfin en service. Budget total : 106 millions d'euros.

12.700 véhicules par jour

Après les travaux préparatoires entamés en décembre 2011, le percement à proprement dit a démarré en juillet 2013 et aura pris une année. Les douze derniers mois ont ensuite été consacrés à l'équipement.

Longue de 1 700 mètres, la voie enterrée serpente dans le tréfonds monégasque et français en faisant une boucle, dans une pente à 6 % pour un dénivelé de 100 mètres. Elle devrait permettre d'alléger la circulation sur le boulevard du Jardin exotique. Et éviter à des voitures entrant par la Moyenne Corniche et se dirigeant vers Fontvieille, de travers la ville. Premières estimations : 12 700 véhicules par jour, dont 1 300 poids-lourds devraient l'emprunter chaque jour.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct