“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les plages se font un lifting pour la saison estivale

Mis à jour le 25/04/2018 à 05:06 Publié le 25/04/2018 à 05:05
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les plages se font un lifting pour la saison estivale

Depuis une semaine, les équipes de la Ville travaillent à rendre les étendues de sable et de galets uniformes en prévision de l'été, les coups de mer de l'hiver ayant malmené certains secteurs

Depuis une semaine, le bal des engins de chantier a repris sur les plages mentonnaises. Chorégraphie aussi subtile et bruyante que complexe qui consiste comme chaque année à réaménager les étendues de sable et de galets mêlés, en prévision de la saison estivale.

« Il s'agit de rendre uniforme, d'égaliser les éléments qui ont pu arriver ou partir, enlever ceux qui pourraient représenter une gêne », résume le directeur général des services techniques, Sylvain Michelet. Précisant qu'aucun apport de matériaux nouveaux n'est prévu dans la baie du Soleil. Dans la mesure où - en dépit d'un hiver particulièrement capricieux - « aucune perte significative » n'a été observée.

« Les plages de Menton ne sont pas en capacité d'être ensablées »

« Au contraire, nous avons eu cette année un apport d'éléments fins et de sable. C'est une heureuse surprise mais ce phénomène ne saurait être pérenne. Les éléments sont instables, la mer pourrait les récupérer », souligne-t-il. Avant de renvoyer définitivement les amateurs de 100 % sable dans leurs cordes : « Techniquement, les plages de Menton ne sont pas en capacité d'être ensablées. Elles sont vouées à avoir un revêtement en galets. »

Dont acte.

Le sort de la baie ouest sera donc rapidement scellé, les travaux devant être achevés dans la semaine. Celui de la baie est - des Sablettes - se révèle être, en revanche, plus incertain. Les plages autrefois planes ont en effet perdu de leur épaisseur, au point que certains enrochements sont apparus.

« Son orientation fait que les coups de mer ont davantage fait de mal. Pas forcément sur la plage publique, protégée par le port, mais pour celles au droit des plages privées. La mer a grignoté et enlevé une quantité d'éléments », détaille Sylvain Michelet. Ajoutant que pour l'heure, les équipes de la Ville s'efforcent d'égaliser le terrain « avec ce que l'on a ». La prochaine étape pourrait être un réengraissement. Mais la décision reste suspendue à l'accord de la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer) et de la DREAL (direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement).

« On parle là d'un site sensible, régi par des règles », commente le directeur de service.

Si l'avis des organismes décisionnaires était favorable, deux possibilités se présenteraient à la commune : un système de pompage du sable de la baie, ou un apport extérieur. Les plages mentonnaises ne disposant pas d'assez de recul pour créer des dunes afin de stocker les matériaux - comme fait à Nice.

« Les mouvements subis cet hiver nécessitent des mesures d'urgence mais un projet au plus long court devra être mis en place », conclut Sylvain Michelet. Précisant qu'une étude vient d'être lancée en ce sens (lire ci-contre). Mais que les amateurs de farniente soient rassurés : toujours l'accès aux plages se fera sans ambages.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.