“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les parlementaires européens planchent sur la crise migratoire

Mis à jour le 25/02/2016 à 05:03 Publié le 25/02/2016 à 05:03
Nathalie Amoratti-Blanc et Alain Ficini à la 10e session plénière de l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée qui s'est tenue à Tirana, en Albanie.	(DR)
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Les parlementaires européens planchent sur la crise migratoire

Du 18 au 19 février, Nathalie Amoratti-Blanc et Alain Ficini ont pris part aux travaux de la 10e session plénière de l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM) qui s'est tenue à Tirana, en Albanie.

Du 18 au 19 février, Nathalie Amoratti-Blanc et Alain Ficini ont pris part aux travaux de la 10e session plénière de l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM) qui s'est tenue à Tirana, en Albanie.

Cette session, ouverte par le président du Parlement d'Albanie, Ilir Meta, a réuni les représentants des 27 pays membres ainsi que de nombreux hauts fonctionnaires des Nations Unies, de l'OSCE ou encore de la Banque européenne d'investissement (BEI).

Les sujets abordés concernaient la sécurité et la paix au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi que la lutte contre le terrorisme, le dialogue interculturel et religieux, la crise des réfugiés, le trafic d'être humains, le changement climatique, le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et l'importance des investissements dans la région méditerranéenne pour son développement.

Nathalie Amoratti-Blanc, vice-présidente de la 1re commission sur la coopération politique régionale et questions de sécurité, a présidé à cette occasion la 3e Commission sur les migrations, le dialogue interculturel et les autres questions sociales.

« En 2015, a-t-elle rappelé, plus d'un million de migrants sont arrivés en Europe. Nous avons besoin d'une plus grande cohérence et d'une véritable solidarité dans la gestion de ce phénomène, car il ne s'agit pas d'une crise passagère. Il est indispensable de trouver des solutions à long terme. Nous avons la responsabilité de comprendre la complexité du phénomène et de trouver l'équilibre parfait, en nous maintenant loin de l'extrémisme et du populisme. »

Parallèlement à l'Assemblée, Nathalie Amoratti-Blanc s'est entretenue avec Wu Hongbo, secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales, ainsi qu'avec Jean-Paul La"borde, directeur exécutif du Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.