Rubriques




Se connecter à

Les parents d'élèves : On ne lâchera rien !

Pas du tout satisfaits de l'accueil réservé au directeur de l'école primaire de Breil et à la délégation par les collaboratrices de l'inspecteur d'académie (voir notre édition d'hier), les parents d'élèves ont de nouveau organisé un blocus au groupe scolaire Jean-Moulin hier matin.

Publié le 14/09/2018 à 05:11, mis à jour le 14/09/2018 à 05:11
Les parents rassemblés en réunion à la salle Sainte-Catherine.
Les parents rassemblés en réunion à la salle Sainte-Catherine. A.D.S.

Pas du tout satisfaits de l'accueil réservé au directeur de l'école primaire de Breil et à la délégation par les collaboratrices de l'inspecteur d'académie (voir notre édition d'hier), les parents d'élèves ont de nouveau organisé un blocus au groupe scolaire Jean-Moulin hier matin.

Une dizaine de parents accompagnés par Estelle Arnould, présidente de l'APE sont entrés dans la salle polyvalente de l'école, afin de continuer la protestation contre la fermeture d'une classe et la suppression d'un poste d'enseignant en primaire.

Avant l'heure de la rentrée, déjà, Laurent Moro avait reçu une « Alerte intrusion » émanant de l'inspection académique avec ordre d'avertir la force publique.

 

L'ordre a été confirmé lorsque le directeur a averti sa hiérarchie des événements en cours et la gendarmerie prévenue.

Grève tournante des enseignants lundi

Refusant l'escalade et pour ne pas compromettre le rendez-vous que les parents et les élus ont obtenu ce matin à 11 heures au rectorat, ceux-ci ont quitté l'établissement peu après 9 h 30 dans le calme.

Le deuxième temps fort de cette journée s'est déroulé à 18 heures à la salle Sainte-Catherine de Breil, où les parents ont été invités à s'exprimer au moyen d'un vote à bulletin secret sur le « pour » ou le « contre » la poursuite du mouvement de blocus.

 

D'ores et déjà, le directeur de l'école primaire a indiqué qu'une grève tournante des enseignants se mettrait en place dès lundi avec un enseignant en grève par jour - la classe de l'enseignant gréviste sera prise en charge par le SMA (service minimum d'accueil) de la mairie.

L'APE a ensuite fait connaître aux parents son intention, après lettre au ministre, pétition en ligne et chez les commerçants, d'en appeler au défenseur des droits, une autorité qui a fonction de lutter contre les discriminations en se basant sur l'article 71 de la Constitution.

Avec les résultats des votes de ce soir et demain dans les autres communes, les parents décideront de poursuivre ou non le bras de fer. De part et d'autre, le mot d'ordre était, hier soir : « On ne lâche rien ! » A.D.S.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.