“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les opérations de contrôles se multiplient en marge du Monaco Yacht Show, les infractions pleuvent

Mis à jour le 29/09/2018 à 07:28 Publié le 29/09/2018 à 07:35
Les agents de la brigade maritime de la police nationale de Menton dressent un procès-verbal d'audition pour un voilier en infraction, ne devant pas mouiller à cet endroit.

Les agents de la brigade maritime de la police nationale de Menton dressent un procès-verbal d'audition pour un voilier en infraction, ne devant pas mouiller à cet endroit. Photo Jean-Sébastien Gino-Antomarchi

Les opérations de contrôles se multiplient en marge du Monaco Yacht Show, les infractions pleuvent

Le salon de la grande plaisance attire de nombreux bateaux venus mouiller dans les eaux territoriales françaises, parfois au mépris de la loi. La brigade maritime de la police nationale veille au grain.

Sur les quais du port Hercule, c'est le grand déballage de luxe jusqu'à ce samedi soir. À l'occasion du Monaco Yacht Show, 120 unités entre 25 et 90 mètres rivalisent de faste et de démesure.

En marge de ce salon de la grande plaisance, bon nombre de navires de luxe (une soixantaine, au bas mot) débordent hors des frontières maritimes de la Principauté. Et mouillent dans les eaux territoriales françaises, principalement dans la baie de Roquebrune, à l'ouest du Cap-Martin.

Parfois au mépris de la loi. Pas toujours là où il faudrait et pas forcément avec les équipements de sécurité à jour.

Depuis mercredi, la brigade maritime de la police nationale de Menton et les Affaires maritimes patrouillent pour faire la chasse aux mauvais...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct