“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les nouvelles serres à découvrir en exclusivité

Mis à jour le 31/05/2019 à 10:31 Publié le 31/05/2019 à 10:31
Les serres du nouveau Centre Botanique se situent en face du Jardin Exotique.

Les serres du nouveau Centre Botanique se situent en face du Jardin Exotique. Mairie de Monaco

Les nouvelles serres à découvrir en exclusivité

La 3e édition du Jardin Exotique en fête se déroule demain et dimanche. Le nouveau Centre Botanique ouvrira pour la première fois ses serres au public à cette occasion

Pour la troisième fois, le Jardin Exotique de Monaco organise « Le Jardin Exotique en fête ». En marge de l’événement, le parc est aménagé le temps d’un week-end pour proposer des animations, conférences, expositions et ventes de plantes. Exceptionnellement, les serres du centre de botanique, habituellement fermées au public, seront ouvertes à la visite gratuitement pendant ces deux jours.

Balades à poney, stand de maquillage, mini-golf, jeux géants en bois et jeux interactifs seront installés en extérieur pour les familles.

Des conférences sur le thème de la botanique s’adresseront aux connaisseurs, ce samedi après-midi, sur les thèmes « Attaques au Jardin Exotique : insectes et substrats » et « Jardin Botanique Hanbury : une promenade entre l’histoire et la modernité ».

Des spécimens anciens ou uniques

Mais l’événement, cette année, ce sont les visites organisées des serres du Centre Botanique, jusque-là non-ouvertes au public. Elles abritent une collection de près de 10 500 plantes succulentes, dont 85 % sont protégées et figurent sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la nature.

Parmi les joyaux présents : l’aloe pillansii, en voie d’extinction et le seul d’Europe ; le neoraimondia herziogiana, un cactus pesant pas moins de deux tonnes ; un aloe aminens, présent dans les serres depuis 1954.

Établi depuis les années 50, le Centre possède des plantes pour la plupart prélevées directement dans leur milieu. Les autres sont reproduites sur place, répondant aux objectifs de conservation et de multiplication des espèces de l’établissement. Elles sont protégées et ne peuvent pas être vendues : le Jardin a donc convié deux horticulteurs qui seront présents à l’événement pour vendre leurs plantes aux collectionneurs intéressés.

Les serres ont déménagé en octobre 2017 dans ce nouveau Centre, plus spacieux - 900 m² de serres et 1 000 m² d’abris sur trois niveaux - dont l’objectif à long terme est d’ouvrir ses portes aux visites du public de façon permanente.

En prévision, elles ont été aménagées par thématiques, selon le lieu où les plantes ont été prélevées : les visiteurs pourront ainsi voir l’abri américain, ou encore la serre africaine et malgache.

Les visites, commentées et guidées, dureront une heure, sur réservation préalable, et devraient devenir régulières courant 2019.

Des visites guidées pourraient très prochainement être organisées.
Des visites guidées pourraient très prochainement être organisées. I.T.)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.