“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les nouveaux Monégasques honorés en mairie

Mis à jour le 01/02/2018 à 05:11 Publié le 01/02/2018 à 05:10
Photo de famille, hier en mairie, autour des élus communaux et des membres du conseil de la Couronne.

Photo de famille, hier en mairie, autour des élus communaux et des membres du conseil de la Couronne. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les nouveaux Monégasques honorés en mairie

Ils ont été 41 à acquérir la nationalité en 2017. Hier après-midi en mairie, une cérémonie était organisée pour leur souhaiter la bienvenue dans « la grande famille monégasque »

Bienvenue dans la grande famille monégasque. Les mots du maire, Georges Marsan, sont immuables depuis la création, il y a trois ans, d'une cérémonie en l'honneur des personnes ayant acquis la nationalité monégasque. Ils ont été 41 en 2017. Et une petite trentaine ont pris part, hier, au cocktail en mairie.

« Le rêve de ma vie »

« Acquérir la nationalité monégasque, ce n'est pas une simple formalité administrative, ce n'est pas simplement un passeport et des avantages. Devenir Monégasque, c'est adhérer à notre culture, nos traditions, nos particularismes, à une communauté unie autour de notre souverain et de sa famille », a souligné le maire en accueillant les nouveaux compatriotes.

Des mots qui résonnent pour Renée Zone, née Italienne en 1922 à Monaco. À bientôt 96 ans, cette résidente de la rue des Roses - « toujours dans l'appartement ou je suis née » - vient d'acquérir le passeport rouge et blanc. « Je me suis toujours sentie monégasque, j'ai attendu d'avoir toutes mes chances pour faire ma demande et je le suis aujourd'hui », confie-t-elle non sans émotion, en souriant, « c'était le rêve de ma vie » !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.