“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les Niçois régalent Paris

Mis à jour le 12/10/2016 à 05:17 Publié le 12/10/2016 à 05:16
Hier, sous la capuche, Olivier Chini, et sous le béret, Luc Sananes, patrons du restaurant Les Niçois, à Paris. Qui ont aussi été choisis par Airbnb pour se charger d'un apéritif, à Los Angeles, lors d'une grande soirée en novembre. Le lendemain, ils seront dans un bar de renom, pour une animation.

Hier, sous la capuche, Olivier Chini, et sous le béret, Luc Sananes, patrons du restaurant Les Niçois, à Paris. Qui ont aussi été choisis par Airbnb pour se charger d'un apéritif, à Los Angeles, lors d'une grande soirée en novembre. Le lendemain, ils seront dans un bar de renom, pour une ani... Margaux Heinz

Les Niçois régalent Paris

Pas tout à fait 3 ans après leur démarrage à Paris, le duo de restaurateurs, a choisi d'entretenir la flamme de la gastronomie niçoise avec une détonante campagne d'affichage. Retrouvailles

C'est pourquoi ? C'est Nice-Matin ? Qu'est-ce que vous voulez encore ? Laissez-nous travailler, Nice-Matin ! » Un blanc. Humour parisien. Fallait bien qu'il garde un petit quelque chose de ses racines, Olivier Chini. Parce que depuis janvier 2014 et la création du restaurant, il a viré niçois. Et pas eu besoin de lui mettre la panisse sous la gorge pour ça. Juste l'enthousiasme de Luc Sananes et l'affaire était dans le cabas.

Les Niçois s'est imposé dans la capitale en jouant des cébettes et en soignant chaque détail. Pas question, en revanche, de parler de « concept », « c'est plutôt une idée globale ». Luc Sananes, le Niço-Vençois de 32 ans, insiste : « Vraiment, je n'aime pas ce mot. Il me dérange. Ça fait marketing, tout ça… Il ne colle pas avec ce que l'on a voulu créer. » Il marque une pause. Puis glisse...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct