“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les Mondiaux d'aviron de mer font chavirer les coeurs

Mis à jour le 23/10/2016 à 05:02 Publié le 23/10/2016 à 05:02
En ouverture des finales, un huit insolite et prestigieux a paradé dans les eaux monégasques sur une sublime yole en bois. Le souverain a fait équipe avec son cousin John B. Kelly III, le président de la Fédération internationale Jean-Christophe Rolland, le vice-président de la Fédération française Roland Weill, ou encore celui de la Société nautique Jean-François Gourdon.

En ouverture des finales, un huit insolite et prestigieux a paradé dans les eaux monégasques sur une sublime yole en bois. Le souverain a fait équipe avec son cousin John B. Kelly III, le président de la Fédération internationale Jean-Christophe Rolland, le vice-président de la Fédération f... Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les Mondiaux d'aviron de mer font chavirer les coeurs

Destitué de son titre mondial à domicile, le quatre de couple monégasque a bouclé ses championnats dans la tristesse hier. Des larmes séchées par le succès d'un événement qui aura marqué sa discipline

Seul le sport peut procurer un tel ascenseur émotionnel. Seule la Principauté, un tel cadre. Hier, le rideau est tombé sur les premiers championnats du monde d'aviron de mer de Monaco en laissant un goût amer aux représentants de la Société nautique. Champion du monde en titre, la quatre de couple - avec barreur - monégasque a buté au pied du podium malgré une débauche d'énergie bluffante et une mer quelque peu agitée. Une déception immense pour les protégés du président Gourdon qui avaient tant rêvé d'un sacre à la maison. Les Monégasques n'ont pas fini bredouille pour autant, puisque le double masculin (Quentin Antognelli et Giuseppe Alberti), également champion du monde au Pérou en 2015, a ajouté le bronze à sa collection. Surtout, la Société nautique a reçu les félicitations appuyées du président de la Fédération internationale des Sociétés nautiques, Jean-Christophe Rolland (lire page 29). Le soutien permanent du prince Albert et de la princesse Charlène. La reconnaissance des compétiteurs étrangers. La fierté des bénévoles. Et l'afflux massif des spectateurs durant deux jours. Bref, les sourires l'ont emporté. Chapeau !

Le port Hercule, ses yachts et ses rameurs du monde entier.
Le souverain a longuement discuté avec les équipages monégasques pour les féliciter.
Le souverain a longuement discuté avec les équipages monégasques pour les féliciter. T.M.
Le quatre monégasque était abattu la ligne franchie.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.