“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les migrants dans l'actu

Mis à jour le 28/12/2018 à 05:04 Publié le 28/12/2018 à 05:04
Un migrant a été sauvé alors qu'il était resté coincé au milieu d'une falaise.	(DR)

Les migrants dans l'actu

Comme chaque année depuis 2015, la question migratoire a occupé une bonne partie de l'actualité en 2 018.

Comme chaque année depuis 2015, la question migratoire a occupé une bonne partie de l'actualité en 2 018.

Le 16 février, un Libérien de 41 ans a été sauvé alors qu'il était coincé au milieu d'une falaise très escarpée de Garavan - avec la main gauche fracturée. Alertés par des riverains, les sapeurs-pompiers ont dépêché le groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux. Après avoir escaladé la falaise pour atteindre le malheureux, les sauveteurs l'ont équipé d'un harnais pour le faire descendre - en rappel - jusqu'à la terre ferme. Avant d'être transporté à l'hôpital de La Palmosa.

Dans le cadre d'une « opération de nettoyage des berges » réalisée à Vintimille le 18 avril, une centaine de migrants installée sous le pont proche de l'église Sant'Antonio a été évacuée. Alertée, la majorité des personnes qui dormaient dans ce camp illégal était cela dit déjà partie dans la nuit. « La zone était insalubre - sans eau ni toilette - et posait des problèmes d'hygiène. Il fallait donc intervenir », expliquait Vera Nesci, adjointe aux Affaires sociales de la mairie de Vintimille. Préférant que les réfugiés aillent au camp de la Croix rouge. Plusieurs jours après l'évacuation, une surveillance a été assurée sur site.

Les autorités craignaient que la situation fasse l'affaire des passeurs, ayant eu connaissance d'un réseau de prostitution et de vente de drogues.

Le 14 juillet, enfin, à l'initiative du collectif italien « Progetto 20 k », plusieurs milliers de personnes venues d'Italie, d'Espagne et de France ont manifesté à Vintimille, appelant à l'ouverture des frontières et à la création d'un permis de séjour européen. Outre de nombreuses associations de défense des droits de l'Homme, des migrants occupaient la tête de cortège. « On est là pour abattre les barrières physiques et législatives qui sont de véritables murs », commentait l'un des leaders.


La suite du direct