Rubriques




Se connecter à

Les mets français à l'honneur avec Goût de France

Risotto de coquillettes, escalope de foie gras ; agneau de lait rôti en cocotte ; œufs cocotte et mouillettes à la truffe ou fraisier à l'effluve d'aloé vera… Il faudra patienter jusqu'au 21 mars pour goûter à l'un de ces plats trouvés parmi les neufs menus proposés en Principauté pour l'opération « Goût de France » ou « Good France » - pour le jeu de mots - à l'international.

C. V. Publié le 15/03/2016 à 05:12, mis à jour le 15/03/2016 à 05:12
Autour de l'ambassadeur de France à Monaco, Hadelin de La Tour du Pin, une brochette de chefs qui concocteront un menu unique dans leurs établissements le 21 mars. Photo Jean-François Ottonello

Risotto de coquillettes, escalope de foie gras ; agneau de lait rôti en cocotte ; œufs cocotte et mouillettes à la truffe ou fraisier à l'effluve d'aloé vera… Il faudra patienter jusqu'au 21 mars pour goûter à l'un de ces plats trouvés parmi les neufs menus proposés en Principauté pour l'opération « Goût de France » ou « Good France » - pour le jeu de mots - à l'international.

Un projet gastronomique porté par le ministère des Affaires étrangères français sur les cinq continents destinés à mettre en valeur la gastronomie française. Au total, 1 500 chefs ont imaginé des menus qui seront à la carte d'autant de restaurants le 21 mars, sur les cinq continents.

À Monaco, ils sont neuf à relever le défi. Neuf chefs de tables renommées de la Principauté qui ont choisi de participer à la deuxième édition de l'opération.

Produits de saison à l'honneur

« Une manifestation festive, de qualité qui s'installe dans la durée », espère l'ambassadeur de France, Hadelin de La Tour du Pin, qui soutient le rendez-vous à Monaco.

 

« En 1912 déjà, Auguste Escoffier avait lancé l'idée d'un menu servi au même moment à un maximum de personnes dans un maximum de ville ».

La formule, cette année, s'appuie sur la volonté de mettre en avant le « bien manger » tout en respectant à l'environnement.

Les cuisiniers engagés : Marcel Ravin (Blue Bay), Thierry Paludetto (Bouchon), Jean-Claude Brugel (Café de Paris), Jacky Oberti (L'Hirondelle), Henri Geraci (La Montgolfière), Franck Cerutti (Salle Empire), Philippe Joannès (Fairmont), Joël Garault (Vistamar) et Francis Poidevin (Quai des Artistes), cuisineront donc des produits de saison. « C'est un devoir de participer, avec un tarif attrayant, pour un repas qui met en valeur les produits du printemps », complète le chef étoilé Joël Garault, qui proposera au Vistamar un menu de cinq plats à 90 euros.

Un prix relativement attractif pour que les gourmets puissent se faire plaisir. Les tarifs, selon les établissements oscillent de 55 à 135 euros.

 

Et il est vivement conseillé de réserver son couvert !

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.