“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les meilleurs DJ du monde sacrés en Principauté

Mis à jour le 13/10/2016 à 05:12 Publié le 13/10/2016 à 05:12
Les NRJ DJ Awards, c'est une cérémonie en forme de soirée, où les sets de DJ ponctuent les remises de prix. Notamment avec les performances de Feder, Møme ou The Chainsmokers...
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les meilleurs DJ du monde sacrés en Principauté

Dimitri Vegas & Like Mike, Feder, The Chainsmokers, Møme… Ils animent la nuit, et ils étaient au Grimaldi Forum, hier soir. Pour recevoir les NRJ DJ Awards, sur la scène principale du MICS

Des lumières qui dansent dans l'air, des basses qui s'élèvent, des doigts qui glissent sur les platines, des mains qui battent en rythme, des cris, des sourires sur les visages… C'était hier soir, au Grimaldi Forum, lors des NRJ DJ Awards.

Pour la cinquième année consécutive, l'événement s'est déroulé sur la scène principale du Monaco International Clubbing Show (MICS), le rendez-vous du monde de la nuit en Principauté, qui dure jusqu'à vendredi.

Ces DJ ont donc, tous, été sacrés par les votes du public. David Guetta est le « Meilleur DJ français de l'année », Martin Garrix, le « Meilleur DJ international », The Chainsmokers la « Meilleure révélation », Dimitri Vegas & Like Mike reçoivent des NRJ DJ Awards d'honneur pour l'ensemble de leur carrière…

Et les soirées se poursuivent jusqu'à samedi soir, dans le cadre du MICS DJ Festival, au Twiga. Pour continuer à faire vivre la nuit.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.