“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les magnolias de l'avenue de Verdun seront ratiboisés

Mis à jour le 07/11/2018 à 05:15 Publié le 07/11/2018 à 05:15
De l'a	vis de la mairie, les magnolias abîment les trottoirs.	(DR)

Les magnolias de l'avenue de Verdun seront ratiboisés

Lors d'une réunion publique organisée la semaine dernière, relative aux travaux prévus sur l'artère montant à la gare, le maire a annoncé que les arbres seraient majoritairement coupés

Bientôt, les amoureux de Cloclo pourraient bien ne plus être en mesure de pousser la chansonnette sur l'avenue de Verdun. Sauf à proposer une parodie de « Magnolias forever » intitulée « No more Magnolias ». Ou à murmurer sa chanson phare sur un ton nostalgique, avec force trémolos dans la voix. Souvenir d'une époque révolue. « Dites-lui que je pense à elle/Dans un grand champ de magnolias/Et que si tout's les fleurs sont belles/Je me brûle souvent, souvent, les doigts/Des magnolias par centaines/Des magnolias comme autrefois. » Car l'avenir desdits arbres qui bordent l'avenue - et qui auraient été plantés vers 1905 lorsque le Palais de l'Europe fut construit et financé par des commerçants - est plus que jamais menacé.

Lors d'une réunion publique organisée en mairie la semaine dernière, le maire Jean-Claude Guibal et le responsable du service des grands travaux d'aménagement, Guillaume Chauvin, ont convenu avec la cinquantaine de participants qu'il était nécessaire d'abattre les dix-huit magnolias - dont cinq rapidement - compte tenu de leur état sanitaire. L'opération permettrait par ailleurs de mettre en valeur les belles façades de l'artère.

Impossible de les replanter en retrait des bordures

Le projet ne date pas d'hier. Il y a pile un an, les Mentonnais étaient invités à s'exprimer dans le cadre d'une consultation publique, expliquée comme suit : « Une expertise menée sur ces arbres a mis au jour - pour certains - un danger immédiat de chute, et pour les autres, l'absence de perspectives de développement à moyen terme, en raison de leur trop grande proximité avec la route. Route qui engendre une grande fragilité et d'importantes contraintes, des déformations du revêtement pouvant être dangereuses pour les piétons et, plus généralement, un environnement peu propice à l'épanouissement de ce type d'arbres. » Au regard de ce constat, trois scénarios étaient proposés à la population (lire ci-contre). Qui s'est majoritairement prononcée en faveur d'une suppression des magnolias.

Des études ont bien été menées pour connaître la faisabilité de nouvelles fosses de plantation en retrait du bord de la chaussée. Mais les investigations ont dévoilé la présence de trop nombreux réseaux souterrains (eaux usées, électricité, eau potable, gaz, téléphonie, fibre optique…). Aussi cette option a-t-elle été abandonnée, l'hypothèse de supprimer ou de déplacer certains réseaux étant exclue.

Plusieurs personnes présentes lors de la réunion ont en revanche proposé une alternative : mettre en place des végétaux de substitution plantés dans des bacs. La Ville a répondu y réfléchir.

On retiendra pour l'heure que l'abattage des arbres - suivi des travaux de sécurisation et de traitement des trottoirs - est programmé pour la fin du mois de novembre. « Dites-lui que je pensais à elle/Quand on me parlait de magnolias… »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct