“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les livres de L'Odyssée s'offrent un bain de soleil

Mis à jour le 17/07/2018 à 05:09 Publié le 17/07/2018 à 05:09

Les livres de L'Odyssée s'offrent un bain de soleil

Jusqu'au 31 août, la bibliothèque municipale s'installe sur l'esplanade Francis-Palmero pour proposer de la lecture aux plagistes mentonnais et étrangers

Chaises et tables d'extérieur, son des galets qui roulent sous le fracas des vagues, l'ambiance est bien inhabituelle pour une bibliothèque. Pourtant, à l'intérieur du petit chalet blanc et bleu qui surplombe la plage de Menton, 1 000 livres sont proposés aux avides de lecture en maillot de bain.

Si tout le monde peut lire sur la terrasse du cabanon, il faut s'inscrire, gratuitement, pour pouvoir emprunter les livres jusqu'à cinq jours. Pour ça, il suffit de présenter sa carte d'identité.

Du Journal d'Anne Frank à Da Vinci Code. De la biographie à la science-fiction. En n'oubliant pas les plus petits qui pourront lire l'intégralité de Titeuf ou le plus classique Petit chaperon rouge. Une importante sélection d'ouvrages en anglais et en italien ravira les touristes. Bref, tout le monde trouvera livre à sa bronzette grâce à la « Bibliothèque à la plage ».

La presse en quatre langues

Des journaux et des magazines sont également proposés à ceux qui ne veulent rien rater de l'actualité. Sur les présentoirs, Le Monde, Nice-Matin, la Gazzetta dello Sport, le New York Times et, nouveauté cette année, Die Zeit, un quotidien allemand. Picsou Magazine ou le Journal de Mickey occuperont les enfants.

Pour les moins littéraires, il est possible d'emprunter des jeux de cartes ou un jeu d'échecs.

Mario Occelli feuillette les pages sport de Nice-Matin à l'ombre d'un parasol. « La Bibliothèque à la plage est une bonne idée. Je viens y lire le journal tous les dimanches et lundis lorsque la bibliothèque municipale est fermée. Après je vais à la plage ou jouer aux boules. »

Pour Rose-Marie Matton, directrice de la bibliothèque municipale, la « Bibliothèque à la plage » est complémentaire de L'Odyssée, « l'une a un côté vacances, c'est un moment de lecture très plaisant au pied de la ville, l'autre privilégie le confort ».

Une action pérenne

Cette action permet également de faciliter l'accès à la lecture grâce à moins de formalisme, « des personnes qui ne fréquentent pas la bibliothèque s'arrêtent », argue Rose-Marie Matton qui y voit aussi un moyen de faire connaître L'Odyssée.

Selon la directrice de la bibliothèque municipale, il ne s'agit pas d'une « action coup de poing » mais bien d'un travail qui doit s'inscrire dans la durée. « D'année en année la fréquentation augmente. Nous constatons que la lecture sur place prend de plus en plus d'importance. »

Et pour cause, le 1er juillet, jour de l'ouverture, 65 lecteurs ont été comptabilisés sur site.


La suite du direct