“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les Laureus Awards vont sacrer l’élite du sport

Mis à jour le 16/02/2019 à 10:05 Publié le 16/02/2019 à 10:04
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Les Laureus Awards vont sacrer l’élite du sport

Ce lundi soir au Sporting, sous la houlette du maître de cérémonie et acteur James Marsden, les plus grands noms du sport seront récompensés dans sept catégories différentes

Laureus. Littéralement, laurier en latin. Le symbole universel de la victoire dans le sport. Ils sont au sport ce que les Oscars sont au cinéma. Les Laureus World Sports Awards, c’est la crème de la crème, dans tous les sports. Autant dire que le casting envoie du lourd, toutes générations confondues (1).

Sur le tapis rouge du Sporting, ce lundi dès 16 heures, on retrouvera tout d’abord Eliud Kipchoge, l’un des six sportifs nommés pour rafler le trophée du sportif de l’année. L’inépuisable Kényan a marqué les esprits en 2018, lorsque, au bout des fameux 42,195 kilomètres du marathon de Berlin, il explosait le record du monde sur cette distance. Deux heures, une minute et trente-neuf secondes au chronomètre. Une légende dans le milieu de la course à pied.

Une légende tout court, qui se retrouve en compétition avec d’autres immenses noms du sport. LeBron James, excusez du peu. Novak Djokovic. Lewis Hamilton. Et les deux stars du dernier Mondial de foot en Russie : Kylian Mbappé et Luka Modric. Aucun de ces cinq autres noms, pour l’heure, n’a confirmé sa présence.

Didier Deschamps présent

On croise les doigts très fort, en tout cas, pour que Didier Deschamps grimpe sur scène pour récupérer le Laureus de la meilleure équipe de l’année. Mais rien n’est joué, encore, pour le sélectionneur de l’équipe de France de football et résident cap-d’aillois. Car, en face, c’est encore du très lourd : l’équipe d’Europe vainqueur de la Ryder Cup, Golden State Warriors qui marche littéralement sur la NBA depuis 2015, l’écurie de F1 Mercedes ou encore le Real de Madrid, triple vainqueur en titre de la Ligue des Champions.

Le ballon rond représenté en masse

Autres têtes présentes et susceptibles d’être couronnées : la jeune sprinteuse jamaïcaine Briana Williams, la triathlète Daniela Ryf et les surfeuses Stéphanie Gilmore et Maya Gabeira. Après les Jeux Olympiques d’hiver 2018 à Pyeongchang, on retrouvera dans ce milieu de la neige : Lindsey Vonn, qu’on ne présente plus, Henrieta Farkasova, Anna Gasser, Brian McKeever et Bibian Mentel-Spee.

C’est une litanie de noms que l’on pourrait citer, des heures durant, tant le plateau s’avère exceptionnel. Rares sont les élu.e.s qui viendront rejoindre sur scène l’acteur James Marsden, star de X-Men sous le pseudo de Cyclope et maître de cérémonie de cette édition. Ils ne seront que sept pour autant de catégories (lire ci-dessous). S’aventurer à des pronostics serait casse-gueule, tant chacun mérite le sacre. Mais, peut-être que des fins connaisseurs, présents ce lundi, tels Arsène Wenger, Cafu, Fabio Capello, Luis Figo, Alessandro Del Piero, Carles Puyo ou encore Patrick Viera se laisseront aller à quelques pronostics.

Catégorie « Sportif de l’année »

Catégorie « Sportive de l’année »

Catégorie « Equipe de l’année »

Catégorie « Révélation de l’année »

Catégorie « Come-back de l’année »

Catégorie « Athlète handisport de l’année »

Catégorie « Sportif extrême de l’année »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.