“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les lauréats des Trophées

Mis à jour le 29/11/2017 à 05:11 Publié le 29/11/2017 à 05:11
Six trophées ont été remis hier soir au Grimaldi Forum, en présence du secrétaire d'État, Jacques Boisson, représentant le prince Albert II, et des deux conseillers de gouvernement-ministre Marie-Pierre Gramaglia et Jean Castellini.

Six trophées ont été remis hier soir au Grimaldi Forum, en présence du secrétaire d'État, Jacques Boisson, représentant le prince Albert II, et des deux conseillers de gouvernement-ministre Marie-Pierre Gramaglia et Jean Castellini. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les lauréats des Trophées

Économie Ils sont six. Six entrepreneurs représentatifs du dynamisme économique de la Principauté. Les Trophées de l'éco de Monaco mettent leurs performances en lumière

Les Trophées de l'Eco de Monaco sont le point d'orgue de la vie du Club de l'Eco de Monaco-Matin. Tout au long de l'année, le club réunit les acteurs économiques majeurs de la Principauté et leur propose de débattre de sujets thématiques, d'aller plus loin dans leur réflexion de dirigeants par de l'échange de bonnes pratiques et d'expérience. Une fois par an, ces partenaires ont à cœur de mettre en lumière les talents de l'écosystème monégasque, la dynamique économique qu'ils insufflent et leur capacité à faire rayonner la Principauté au travers de leur activité.

La sixième édition des Trophées, hier soir, a tenu toutes ses promesses en primant easyOne pour la catégorie Innovation, V-Ships à l'International, Semco au Développement durable, Coty-Lancaster au Made In Monaco, Espen Oeino International en Prix spécial du Jury, Etienne Franzi, le président de la CMB et Robert Laure, le président de la CMG, au titre de Managers de l'année. Des entreprises de secteurs, de taille et de maturité différentes, qui reflètent bien la réalité du tissu monégasque.

« L'économie monégasque bouge en permanence, commentait hier soir Denis Carreaux, le directeur général du groupe Nice-Matin dans son discours d'ouverture des Trophées. Innovante, créative, elle couvre des domaines incroyablement variés et multiplie les réussites. À l'instar de ces entreprises monégasques, Monaco-Matin poursuit sa transformation, avec plus de numérique, plus de contenus sur le site monacomatin.mc, sur ses comptes Facebook et Twitter, en plus de notre version papier. Les Trophées sont une manière supplémentaire de mettre en lumière l'actualité monégasque. »

« Des acteurs inventifs »

Et Michel Dotta, le président du MEB, d'enchérir en estimant que le palmarès est un bel échantillon représentatif de ce qui fait le succès de Monaco : « Des activités de niche, ouvertes à l'international, qui n'hésitent pas à aller se frotter à la concurrence, des leaders mondiaux dans leur secteur, nés ou implantés à Monaco, des acteurs inventifs qui savent se remettre en question. Pour une économie monégasque qui se porte bien : un chômage quasi-inexistant, un budget équilibré et même excédentaire, une croissance du PIB en 2016 de 3,2 % contre 1,8 % sur la zone euros. »

Avec les six lauréats de cette année, les gagnants des Trophées depuis leur création cumulent à eux seuls 6 000 salariés à Monaco, et 40 000 dans le monde, sans compter notre Prix Spécial du Jury 2015 Ornella Barra qui, à elle seule, comptabilise 400 000 salariés. Ces 33 entreprises primées représentent plus de vingt secteurs différents.

Denis Carreaux, directeur général du Groupe Nice-Matin (à gauche) et Michel Dotta, président du MEB, les organisateurs des Trophées de l'Eco de Monaco.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.